Les chromosomes ou le processus qui détermine la carte génétique

chroChacun de nous a entendu parler des chromosomes, mais les connaissons-nous vraiment comme il le faut ? Ce n’est pas si sûr car il s’agit d’un monde assez complexe. On sait qu’il s’agit du processus qui détermine la carte génétique, mais l’on connaît, que superficiellement, les divers mécanismes qui le caractérisent.

 

Et bien, sachez que les chromosomes sont constitués d’une molécule d’ADN associée à de nombreuses protéines, ce qui en fait un support à l’information génétique, sachant que le nombre de chromosomes varie selon l’espèce. Les humains ont 46 chromosomes, les singes 48, les chiens en ont 78, les chats 38, les moustiques 8, etc.

 

Revenons à notre espèce humaine. Quand on regarde, de plus près, les 46 chromosomes dont on dispose, on s’aperçoit qu’il y en a toujours deux qui se ressemblent. C’est pourquoi on parle, également, de 23 paires chromosomiques qui peuvent être numérotées de 1 à 22, alors que la dernière paire est particulière dans le sens où elle détermine le sexe de l’être humain. C’est pourquoi ces deux chromosomes sont appelés «chromosomes sexuels». Chez les femmes, cette paire est composée de deux chromosomes X, alors que chez les hommes cette paire se compose d’un chromosome X et d’un autre Y.

 

Les cellules sexuelles, donc les ovules chez la femme et les spermatozoïdes chez l’homme, ne possèdent que 23 chromosomes. Lors de la fusion d’un spermatozoïde provenant du père et d’un ovule provenant de la mère, une nouvelle cellule se forme, c’est  l’œuf fécondé avec 46 chromosomes ou 23 paires chromosomiques.

L’œuf fécondé se divise alors en deux cellules qui répètent alors le même processus: elles se divisent à nouveau en deux de sorte que nous arrivons à 4 cellules. Et ainsi de suite jusqu’au développement complet de l’enfant.

 

Il est bon à savoir que chacun des 46 chromosomes est composé d’un très long et très fin filament qui contient une série de gènes. La substance chimique qui constitue ces filaments s’appelle acide désoxyribonucléique ou, de façon abrégée et très connue, ADN.

La longueur des 46 filaments génétiques mis ensemble est de deux mètres. Et aussi curieusement que cela puisse paraître, si on collait bout à bout tous les filaments génétiques de toutes les cellules d’un être humain, ce fil ferait 100 fois la distance entre la terre et le soleil !

 

Comme on le constate, donc, l’apparence d’un être vivant est inscrite dans ses gènes. Il suffit de regarder de plus près un des deux brins dont le filament génétique est composé. On retrouve, en effet, les mêmes composantes dans les deux brins. Ces substances sont l’Adénine, la Cytosine, la Guanine et la Thymine. On les désigne simplement par les lettres A, C, G ou T. Comparé à notre alphabet qui compte 26 lettres de A à Z, l’alphabet génétique n’en a ainsi que quatre. La langue génétique est la même pour tous les êtres vivants, qu’il s’agisse d’hommes, d’animaux, de plantes ou de bactéries.

 

N.H