L’activité physique pour la prévention et le traitement des troubles du métabolisme

activite-physique-metabolisme-sante-tunisieLe syndrome métabolique englobe un certain nombre de symptômes qui, en s’associant, augmentent le risque de certaines maladies telles que l’obésité, l’hypertension artérielle, la dyslipidémie représenté surtout par l’augmentation des taux sanguins des triglycérides et la diminution de ceux du cholestérol protecteur et la glycémie élevée.

 

Selon une étude italienne réalisée par l’équipe de l’unité des maladies métaboliques de l’Université d’« Alma Mater Studiorum » à Bologne, une bonne hygiène de vie devrait être la première stratégie thérapeutique à suivre pour prévenir et, pourquoi pas, aider à traiter les maladies métaboliques.

Le rôle de l’alimentation et de la perte de poids a été entièrement vérifié alors que le rôle de l’activité physique est souvent négligé tant par les médecins que par les patients. L’activité physique a des effets favorables sur tous les composants du syndrome métabolique et, par conséquent, sur le risque cardiovasculaire qui constitue la pierre angulaire dans le développement des maladies cardiométaboliques.

 

L’intensité et le rythme de cette activité physique, nécessaire pour produire des effets bénéfiques, n’ont pas été encore clairement définis mais la marche rapide est considérée comme particulièrement appropriée, car elle peut être pratiquée par un grand nombre d’individus et est considérée comme un sport inoffensif.

En plus de son effet sur les maladies métaboliques, l’activité physique améliore l’humeur et la qualité de la vie.

Cet article a été publié dans « Internal and Emergency Medicine ».

 

E.K.L