La thérapie génique pour l’insuffisance cardiaque

therapie-genique-sante-tunisiePlus de 200 personnes atteintes d’insuffisance cardiaque ont été impliquées dans une étude qui vise à évaluer une nouvelle forme de thérapie, qu’est la thérapie génique, dans le but est de retrouver une activité cardiaque normale.

Rappelons que l’insuffisance cardiaque, causée par la détérioration du muscle cardiaque et l’affaiblissement progressif des cellules qui contrôlent les battements du cœur, aboutit à l’incapacité du cœur à pomper le sang efficacement vers le reste des organes.

Cette thérapie génique consiste à injecter, au sein du myocarde (le muscle cardiaque), des virus inoffensifs qui transporteraient un gène appelé SERCA2a. Ce gène code pour une protéine qui aide à recycler le calcium dans les cellules musculaires du cœur, le calcium étant vital pour la fonction cardiaque correcte.

Dans les cellules endommagées, ce recyclage est altéré. En chargeant de nouvelles copies du gène, l’objectif est de compenser cette baisse. «La thérapie génique permet de réinitialiser le contrôle de calcium», selon le chercheur en tête de l’étude, Alexander Lyon du Collège Impérial de Londres.

Un essai préliminaire de la même thérapie réalisé il y a trois ans sur 39 personnes a démontré qu’il est sécuritaire et offre des avantages. Ceux qui avaient reçu la dose la plus importante de virus avaient été hospitalisés pendant le 1/10ème de la période de ceux ayant reçu un placebo, en se référant à la revue « Circulation ». L’essai actuel va recruter 200 personnes réparties équitablement entre les Etats-Unis et l’Europe. Cet essai va également inclure 24 personnes qui ont déjà un pacemaker et qui sont sur la liste d’attente pour transplantation cardiaque.

E.K.L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *