La mort subite du nourrisson : une atteinte cérébrale pourrait être en cause

mort-subite-du-nourrisson-sante-tunisie-medecineDans le but de trouver une réponse plausible et scientifique pour les morts subites inexpliquées (MSI) du nourrisson, une équipe de scientifiques en Nouvelle-Zélande a effectué une autopsie chez 24 nourrissons décédés sans cause connue. Ces cas ont été colligés sur une période de 10 ans et le décès est survenu à un âge moyen d’une semaine.

 

Les autopsies faites ont intéressé les principaux organes, des prélèvements bactériologiques et viraux ont été également réalisés au niveau du sang et du liquide céphalo-rachidien.

 

Dans presque 35% des cas, une cause  a été retrouvée dont des infections (dues au streptocoque), une hernie diaphragmatique (l’estomac qui remonte au dessus du diaphragme) et une hémorragie materno-fœtale.

 

Dans 40% des cas, l’autopsie cérébrale a mis en évidence des foyers de gliose. La glisoe est la prolifération des cellules gliales du cerveau. Les cellules gliales entourent les cellules nerveuses et constituent le tissu de soutien du système nerveux.

 

Ces données, suggérant qu’une éventuelle atteinte du système nerveux central pourrait être à l’origine de la MSI du nourrisson, sont, à ce jour, de simples constats qui nécessiteraient des travaux plus approfondis pour être crédibles.

Ces résultats ont été publiés dans la revue « Acta Paediatrica ».

E.K.L