La migraine chez les enfants : un facteur sérieux de détérioration scolaire

Les enfants qui souffrent de migraine seraient plus à risque d’avoir des performances scolaires bien au-dessous de la moyenne comparativement à ceux indemnes de ces maux de tête, selon une étude publiée dans la revue « Neurology ».

Ces résultats avaient fait suite à un travail qui a porté sur 5 671 enfants brésiliens, âgés entre 5 et 12 ans. Ce travail a consisté en un questionnaire qui avait été donné aux enfants afin d’évaluer leurs capacités et performances scolaires. Leurs parents avaient fourni des informations concernant la maladie de leurs enfants ainsi que leurs antécédents médicaux et leurs instituteurs avaient eu également à répondre à un interrogatoire relatif au côté émotionnel et au comportement de ces élèves.

L’analyse a montré que 17,6% des enfants avaient une migraine probable, 9% avaient une migraine épisodique et 0,6% avaient une migraine chronique ou une migraine qui dure pendant deux semaines ou plus par mois. Les performances scolaires des enfants souffrant de migraine étaient d’autant plus altérées que la migraine était chronique et que la crise migraineuse était sévère et durait dans le temps.

D’après Marcelo E. Bigal, l’auteur leader de l’étude et membre de l’Académie Américaine de Neurologie, la migraine, notamment celle qualifiée de sévère, nécessite une prise en charge et un traitement adéquats et cela, en conjuguant les efforts des parents et des instituteurs.

 

E.K.L