La chirurgie reconstructrice clitoridienne est possible et est efficace en cas de mutilation génitale

La chirurgie reconstructrice du clitoris permet, chez les femmes ayant subi des mutilations de leurs parties génitales, de retrouver une vie sexuelle décente sans douleurs ainsi qu’une amélioration de leur aspect physique.

 

Une équipe de scientifiques français a effectué une large enquête auprès de 2938 femmes pour juger de l’efficacité d’une telle chirurgie à court et à long terme.

Toutes ces femmes avaient subi une mutilation génitale féminine entre 5 et 9 ans et étaient âgées de plus de 18 ans au moment de l’intervention. Ces mutilations consistaient en l’excision du clitoris et des petites lèvres ou, à un stade plus avancé, à une excision de la presque totalité des organes génitaux externes associée à un rétrécissement de l’orifice vaginal.

Les participantes avaient été opérées afin de retrouver une fonctionnalité et une apparence normale de leurs organes génitaux externes.

Le motif majoritaire qui amenait ces femmes à demander l’intervention reconstructrice était de retrouver leur identité en tant que femme et à un moindre degré, l’amélioration de leur vie sexuelle.

Les résultats post-interventionnels ont mis en évidence une amélioration de l’apparence clitoridienne, une réduction importante ou modérée des douleurs ainsi qu’une restauration des orgasmes et du plaisir clitoridien pour la plupart de celles qui n’en avaient pas avant l’intervention.

 

Ce travail, avancé en ligne sur le site « The Lancet », encourage les femmes, victimes d’une mutilation génitale, à se prendre en charge pour retrouver un statut d’être humain digne de ce nom.

 

E.K.L