Jamais sans mon portable

TextPlus, un éditeur d’applications sur les téléphones portables, a réalisé une enquête sur le degré d’addiction des adolescents à cet accessoire qu’est le portable.

Sur Six cents adolescents, âgés de 13 à 17 ans à qui l’on a demandé s’ils pouvaient bien se séparer de leurs téléphones durant sept jours, 61% ont répondu que l’envoi des messages leur est vital, 52%  ont avoué qu’ils ne le perdent pas de l’œil et 37% l’utiliseraient même dans le petit coin.

De plus, près de 20% s’en servent à l’église (reste à vérifier ce qui se passe dans nos mosquées), 73% le vérifient avant de dormir et un peu moins, soit 72%, le vérifient dès leur réveil.

Plus du tiers de ces adolescents, soit 36%, ne pourraient se séparer de leurs téléphones plus d’une dizaine de minutes.

Cette question nécessite réellement des études scientifiques approfondies pour évaluer le danger d’une telle addiction.

 

E.K.L