Fractures de côtes et séquelle algique

fractures-de-cotes-sante-tunisieLes séquelles de fractures de côtes semblent être sous-estimées et peu prise en charge. Habituellement les cliniciens considèrent que les douleurs en rapport avec une fracture de côtes sont simples et disparaissent en 6 à 8 semaines.

Une étude américaine prospective récemment publiée à « l’american journal of surgery » a analysé 203 observations de patients ayant des fractures de côtes. Tous les blessés de plus de 15 ans atteints de fractures de côtes entre 2005 et 2008, ont été inclus dans l’étude dans les 2 semaines suivant l’accident. Un premier questionnaire a été rempli par les patients pour quantifier la douleur. Un  autre questionnaire était posé à 2 mois s’inquiétant du type, de la dose des antalgiques encore nécessaires et de la reprise d’activité et de l’état fonctionnel. La lutte contre la douleur a fait appel à l’anesthésie péridurale, aux patches de lidocaïne, aux opiacés, au paracétamol et  aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le nombre moyen de côtes fracturées par patients était 5,4. 44 patients avaient des fractures bilatérales. 92 patients présentaient des lésions associées. 187 patients ont été médicalement suivis pendant plus de deux mois.

Les résultats ont montré que 110 patients ont gardé une douleur prolongée. 142 patients ont eu une incapacité prolongée sur une période supérieur à 12 mois après le traumatisme. Sur les 111 patients avec des fractures de côtes isolées sans traumatisme associé 67 ont une douleur chronique et 69 ont une altération de la qualité de vie et une difficulté à reprendre le travail manuel. Les lésions associées sont des facteurs de mauvais pronostic prédictifs d’incapacité.

Les chercheurs concluent que la recherche sur la prise en charge des fractures costales et de la douleur associée à phase aigue et ultérieurement nécessitent plus d’attention.

A.Kh