Exposition aux rayons X lors de la coronarographie : Moins de risques avec la voie femorale

coronarographie-sante-tunisieBeaucoup d’études ont suggéré que l’exposition aux rayons X lors de la coronarographie est supérieure quand on utilise la voie radiale en comparaison avec la voie fémorale.

 

Une étude récemment publiée à l’américanheart journal s’est intéressée au rapport entre le niveau d’apprentissage et d’expériences de l’opérateur sur la voie radiale (relativement plus récente que la voie fémorale) et le temps d’exposition.

Les dossiers de 1696 patients ayant eu une coronarographie dans un centre spécialisé par des operateurs expérimentés ont été analysés. Un operateur expérimenté a été défini comme celui qui fait 75 coronarographies / an dont 95% par voie trans-fémorale ou trans-radiale et ceci sur une période d’au moins 5 ans.

1382 coronarographies ont été réalisées par la voie d’abord fémorale et 314 par voie d’abord radiale toutes par des cardiologues expérimentés.

L’évaluation de la valeur PDS (Produit Dose Surface) et le TS (temps de scopie)  sont en défaveur de la voie radiale pareillement en coronarographie diagnostique simple et en angioplastie coronaire.

La PDS était de 6 040 µGy par voie radiale versus 5 019 µGy.m2 pour la voie fémorale,  le TS  est de 6,2 minutes pour la voie radiale  versus 3,3 minutes.

 

Les chercheurs concluent qu’à entraînement comparable, la voie radiale serait beaucoup plus irradiante que la voie fémorale.

 

A.Kh