Deux vaccins contre la grippe interdits de vente en Italie

Novartis-vaccin-grippe-sante-tunisie-suisse-italieAu début du mois d’octobre, la Suisse et l’Italie ont interdit la vente de deux vaccins contre la grippe fabriqués par les laboratoires Novartis. Ces vaccins sont distribués sous le nom commercial d’Agrippal et Fluad. Cette décision a fait suite à la découverte de particules, qualifiées d’impuretés, dans ces vaccins. De son côté, Novartis, assure que ses vaccins sont sans dangers.

 

Les autorités suisses et italiennes avaient rapporté que les laboratoires Novartis n’avaient pas fourni d’arguments suffisants et convaincants quant à la nature des particules retrouvées dans les vaccins sus-citées et quant aux effets qu’ils pourraient avoir sur l’innocuité et la qualité des vaccins.

 

L’agence italienne du médicament avait déclaré que des tests supplémentaires sont nécessaires afin de s’assurer de la qualité et de la sécurité des vaccins. Le ministère italien de la Santé a interdit la vente de près de 488 000 doses.

 

L’agence suisse du médicament, Swissmedic, avait préféré, et par mesure de précaution, interdire la distribution des vaccins, et cela après l’interdiction italienne. Toutefois, Swissmedic  rassure les personnes ayant déjà été vaccinées ne courraient pas de risques.

 

De leur côté, les laboratoires Novartis avaient insisté sur le fait qu’ils avaient présenté aux autorités italiennes une évaluation qui confirme l’efficacité, l’innocuité et la qualité de ces produits et ils ont précisé dans un communiqué que « les agrégats de protéines, observés dans les vaccins et qui avaient amené à les retirer du marché, représentent un incident normal qui peut se produire lors de la fabrication du vaccin et n’ont aucun impact sur son efficacité et son innocuité ».

 

Les incidents de qualité se multiplient dans les laboratoires Novartis puisqu’ils ont déjà été la cause de la fermeture temporaire de leur usine de la ville Lincoln, dans l’Etat du Nebraska, selon medical news today.

 

Bon à savoir qu’Agrippal et Fluad ne sont pas vendus aux Etats-Unis et qu’ils sont vendus en Allemagne sous le nom commercial de Begripal.

 

A la date du 31 octobre, l’agence Swissmedic a levé le gel des ventes concernant les deux vaccins et ce, suite aux analyses des échantillons effectuées dans les laboratoires de Swissmedic et qui avait révélé que les particules, sujets du problème, n’avaient aucun impact sur l’efficacité et la sécurité des vaccins.

 

Tandis qu’en Italie, les analyses scientifiques sont encore en cours mais les résultats préliminaires prévoiraient le retrait d’un certain nombre de lots de ces deux vaccins. A suivre…

 

E.K.L