Composition du tabac :une mort lente à petites doses de produits chimiques et du poison

Les fumeurs, qu’ils soient hommes, femmes, jeunes ou moins jeunes sont tous pris en otage ! Parce qu’entre une seule bouffée tirée sur la cigarette et la réelle dépendance, il suffit d’un pas ! Si on le franchit, on est aussitôt pris au piège…

Les fumeurs savent pourtant qu’ils encourent un danger. Mais ce que plusieurs d’entre eux méconnaissent, c’est ce qu’une cigarette peut contenir comme poisons… Attachons nos ceintures, car le « voyage » dans les fins fonds du tabac s’avère vertigineux…

 

Qu’est-ce que le tabac ?

A l’état brut, le tabac n’est qu’une plante connue sous le nom de « nicotiantabacuma ». Cette plante se caractérise par sa croissance rapide, la longueur et la largeur de ses feuilles. Durant sa culture, cette plante est traitée aves des pesticides. Après être cueillie, elle doit être séchée, ce qui accentue ses vertus gustatives. Toutefois, avant d’être offerte au grand public sous forme de cigarette ou de tabac à pipe, le tabac séché subit des « traitements »  très spécifiques.

 

Qu’ajoute-t-on au tabac ?

En fait, le tabac non brûlé contient à lui seul, plus de 2500 composés chimiques, dont les pesticides appliqués mais aussi les diverses additifs ajoutés lors du processus de fabrication. Mais la fumée de cigarette contient environ 4000 produits chimiques.  Cinquante composantes parmi ces produits sont réputés être cancérigènes aussi bien chez les humains que chez les animaux. Notamment le monoxyde de carbone, l’acétone qu’on trouve normalement dans les décapants de peinture, le cyanure d’hydrogène un  poison utilisé dans les chambres à gaz, des solvants utilisés normalement en industrie comme le mercure, le plomb, le formaldéhyde, l’arsenic et le toluène, le phosphore  qui est un raticide, l’ammonium un pesticide utilisé dans les engrais), le benzène… Et il y a évidemment la nicotine qui existe à un pourcentage qui dépasse les 85.

 

Qu’est-ce que la nicotine ?

La nicotine quoiqu’elle ait une grande notoriété, demeure très mal connue par le grand public. Il s’agit, en fait, d’une substance qu’on utilise contre les insectes et les rats. Son efficacité en tant que poison étant prouvée, la nicotine fait partie des composantes des insecticides et des raticides. Chez l’être humain, une dose allant de 40 à 60 mg (environ 40 cigarettes) et à prise unique s’avère mortelle. Ce qui « légitime » son usage dans le tabac, est que la nicotine est utilisée à doses diluées et divisées. Un fumeur, ne peut pas, en effet, fumer deux paquets de cigarettes en une seule dose !

Et les fumeurs continuent d’être accros au tabac…à leurs risques et périls.

 

Bibi