Cicatrice et soleil

Une plaie en cours de cicatrisation qu’elle soit suite à une opération chirurgicale ou chute sportive ou autre est toujours un souci en temps d’été. Est-ce que je peux l’exposer au soleil ou pas ? Est-ce que je peux aller à la plage ou non ? Des questions qui reviennent souvent en début de la saison de chaleur.

 

La cicatrisation est un phénomène physiologique, la peau se reconstruit spontanément suite à la rupture de sa continuité. La peau en construction est jeune, fine et fragile, ce qui la rend particulièrement sensible aux rayons ultra-violets du soleil. Le soleil peut faire en sorte que la cicatrice prenne une pigmentation plus foncée que le reste de la peau et cela d’une façon définitive.

La réponse à la question dépend de l’âge de la cicatrice et de sa localisation. Pour une cicatrice toute récente pour laquelle on vient de faire l’ablation des points de suture, il est préférable de ne pas l’exposer au soleil et de la couvrir avec les vêtements à la sortie le jour. Pour une cicatrice récente rose datant entre deux et six mois, il est conseillé de la cacher du soleil tant que cela est possible. Sinon, une protection solaire avec un écran solaire d’indice au moins 50+  à renouveler toutes les 2 heures doit être appliqué (transpiration ou baignade diminue l’efficacité de l’écran et il faudra l’appliquer à des intervalles plus rapprochés).

 

Quand la cicatrisation est terminée et que la cicatrice est blanche (ou rejoint la couleur de la peau) sa sensibilité au soleil rejoint celle du reste de la peau. La protection des rayons ultras violets type A est conseillée pour tous pendant l’été. Ces rayons sont absorbés par la peau et y entraînent des altérations profondes.

 

A.Kh