Doliprane

Publicité

“Aujourd’hui, on peut obtenir des données tunisiennes en travaillant ensemble et  NATURE-AF n’est que le début »

D'ailleurs D'ici et d'ailleurs D’ailleurs

Les rencontrer tous ensemble relevait de l’impossible et bien qu’on ait du les joindre chacun de son côté, le mot d’ordre était clair « Oui, NATURE-AF, les acronymes de « NAtional TUnisian REgistry Atrial Fibrillation », n’est qu’un début, avaient précisé Dr Faouzi Added, président de la STCCCV, Dr Afef ben Halima et Dr Sana Ouali, coordinatrice et rapporteur du groupe de rythmologie de la STCCCV et Dr Manel Ben Halima, membre du comité de pilotage de NATURE-AF, et on est confiant qu’on a les compétences humaines et les moyens financiers requis pour assurer la mise en place de registres nationaux relatifs aux différentes pathologies cardiaques ».

Pourquoi la fibrillation auriculaire en particulier ?

« La fibrillation auriculaire (FA) est actuellement le trouble du rythme soutenu le plus fréquent, elle touche 5% des sujets de plus de 65 ans et on estime que dans les 50 ans à venir, le nombre d’adultes de plus de 55 ans qui présentent une fibrillation auriculaire va doubler en Europe.

Pourquoi la FA ? Parce que c’est aussi une étiologie importante de l’accident vasculaire cérébral qui est, en lui-même, la 1ère cause d’handicap, la 2ème cause de démence et la 3ème cause de mortalité dans le monde. La FA est aussi source d’insuffisance cardiaque, l’une des pathologies les plus couteuses pour la santé publique et dont l’espérance de vie à 5 ans est de 50%.

La FA est à l’origine d’une morbimortalité importante car le traitement, représenté essentiellement par les anti-vitamines K, est greffé de risques d’accidents thromboemboliques en cas de sous dosage ou d’incidents hémorragiques dans le cas contraire.

Dans les années 80, le rhumatisme articulaire aigu avec ses lourdes retombées valvulaires était la principale cause de la FA. Depuis, les choses avaient bien changé et en se référant, comme d’habitude, aux registres internationaux, notamment européens et américains, c’est l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque qui sont actuellement les plus grandes pourvoyeuses de ce trouble du rythme cardiaque.

Dans notre pays et avec le vieillissement de la population, la FA sévit à l’état épidémique et probablement même endémique mais nous ne disposons pas de données sur les caractéristiques démographiques, pronostiques et la qualité du contrôle de l’anticoagulation chez les patients atteints de FA en Afrique du Nord et spécialement en Tunisie ».

L’intérêt du NAtional TUnisian REgistry Atrial Fibrillation?

« Bien qu’on ait fait pas mal d’études cliniques à ce jour comme Prolidis ou Fast MI, nous manquons énormément de données scientifiques purement tunisiennes dans les différents domaines de la cardiologie dont les troubles du rythme en l’occurrence la FA et il n’est pas logique d’extrapoler les données démographiques et pronostiques de la FA des autres ethnies sur notre population, raisons pour lesquelles l’étude Nature-AF a été lancée.

Nature-AF est une étude observationnelle et multicentrique sur la fibrillation auriculaire qui vise à décrire le profil épidémiologique de la FA sur le plan clinique, étiologique, risques et thérapeutique. Elle servira également à suivre la stratégie thérapeutique de la FA, évaluer le degré d’adhésion aux recommandations internationales relatives à l’utilisation des anti-coagulants ainsi qu’à décrire l’évolution des patients.

Cette étude, à laquelle participeront 187 cardiologues dont 81 spécialistes du secteur hospitalier et 104 du secteur libéral, sera coordonnée par la STCCCV et la saisie des données assurée par une plateforme d’étude de recherche clinique « DACIMA ».

Protocole de l’étude

« A partir du 1er mars et pendant 3 mois, 1800 patients suivis par les cardiologues en ambulatoire aux consultations externes mais aussi les patients hospitalisés pour fibrillation atriale participeront à ce travail.

Sera incluse toute personne de plus de 20 ans chez qui a été diagnostiquée une FA depuis moins d’un an et ayant donné par écrit son consentement éclairé.

En revanche, les personnes avec une espérance de vie de moins de 12 mois, ayant une fibrillation auriculaire secondaire à une cause réversible (ex, une dysthyroidie ou une embolie pulmonaire) y compris la FA post-opératoire,  une FA transitoire, ayant subi une chirurgie cardiaque, sous anticoagulants pour une autre pathologie, souffrant de troubles mentaux ou non consentants seront exclues de Nature-AF.

Ces patients seront suivis tous les trois mois pendant une année avec une surveillance mensuelle du TP-INR. Tout incident clinique survenant durant le suivi, particulièrement, les AVC et les IDM, est soigneusement noté et détaillé. Pour le suivi, on insiste sur la notion du TTR (Time in Therapeutic Range) relative à l’efficacité et la stabilité de l’anticoagulation. Avec les nouveaux anticoagulants qui arrivent sur le marché, cette anticoagulation est bien plus stable qu’avec les antivitamines K communément utilisés. Il faut savoir qu’avec les AVK, le TTR est de 50% ce qui signifie que le patient risque l’accident hémorragique ou thromobotique dans 50% des cas.

Toutes les données seront saisies dans un formulaire inscrit sur le Web avec des données dynamiques permettant la vérification de l’éligibilité des patients et la validité des champs obligatoires. La saisie des données se fera à intervalles de 3 mois par un attaché à la recherche clinique, Mme Amina Radhoui. Tous les événements seront inscrits à chaque intervalle de collecte.

NATURE-AF a été enregistrée dans clinicaltrials.gov et on vient d’obtenir l’approbation du comité d’éthique.

Aujourd’hui, la STCCCV s’intéresse de très près à cette pathologie et vu la transition épidémiologique et le profil des patients qui a complètement changé. on s’attend de NATURE-AF à des résultats fort intéressants sur un registre 100% tunisien ».

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password