Une 1ère césarienne augmente le risque de placenta prævia pour les grossesses ultérieures

Le placenta prævia est une localisation anormale du placenta. Au lieu de se situer au niveau du fond de l’utérus, le placenta s’insère trop bas. Cette localisation vicieuse est source d’hémorragies importantes lors du troisième trimestre de la grossesse.

Les facteurs de risque du placenta prævia sont essentiellement l’âge de la maman, le tabagisme et les grossesses rapprochées. Un autre facteur s’ajoute à cette liste, en l’occurrence, un premier accouchement par césarienne.

 

Une méta-analyse de 37 études parues depuis 1980 et réalisées dans 21 pays avait montré une nette augmentation du taux de placenta prævia chez les femmes ayant subi un premier accouchement par césarienne comparativement à celles ayant accouché par voie basse. Une étude britannique, réalisée entre 2000 et 2009 et qui a inclus près de 400.000 femmes avait donné les mêmes conclusions.

Le placenta prævia

La vigilance doit donc être de mise pour les patientes enceintes et ayant eu un premier accouchement par césarienne.

En Tunisie, on espère qu’en dépit de la limitation des ressources consacrées à la santé, on peut réduire les conséquences graves de cette pathologie.

 

E.K.L