Un autre avantage de l'allaitement maternel

Allaitement-lait-maternel-sante-tunisieL’alimentation d’un bébé pendant les premiers mois de la vie a une influence profonde sur la composition, la diversité et la stabilité du microbiome intestinal. Ces facteurs, à leur tour, influent sur la capacité de l’enfant à faire la transition du lait aux aliments solides et peuvent également avoir des effets sur la santé à long terme.

Ce sont les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs de« the School of Medicine » et  « the College of Arts and Sciences » de  l’Université de Caroline du Nord et publiés au journal « Frontiers in Cellular and Infection Microbiology ».

 

 

Les dits chercheurs ont  recueilli des échantillons de selles et des informations sur les régimes alimentaires et la santé de neuf bébés suivis depuis l’âge de 2 semaines jusqu’à 14 mois.

L’objectif recherché était de déterminer les types et les fonctions des bactéries dans les microbiomes de l’intestin de ces bébés, et ce à l’aide de l’application des techniques de séquençage génomique sur les échantillons de selles.  

L’analyse a révélé que, pendant les premiers mois de vie du bébé , il y a des différences nettes entre les microbiomes de bébés nourris uniquement  au sein et  ceux  des bébés nourris à la fois au lait maternel et de lait en poudre .

Puis   de grandes  différences génétiques ont été enregistrées d’après l’analyse des échantillons de selles prélevés avant et après que les bébés aient commencé à manger des aliments solides. Environ 20 enzymes bactériennes différentes ont été trouvées chez les bébés  allaités uniquement par rapport aux bébés allaités au sein et qui ont reçu de la nourriture solide.

Chez les bébés nourris à la fois en lait en poudre et en  lait maternel – et qui ensuite avaient reçu des aliments solides -, les échantillons ont révélé environ 230 enzymes, indiquant un changement beaucoup plus dramatique dans la composition microbienne par l’entrée en jeu  de nouvelles espèces bactériennes pour aider à traiter les nouveaux types d’aliments introduits.

Ainsi les bébés nourris uniquement au lait maternel ont une communauté microbienne plus apte à la transition aux aliments solides

Les microbiomes de bébés allaités exclusivement au sein ont tendance à être moins diversifiés et sont dominées par le  Bifidobacterium, un type de bactéries considérées comme bénéfique pour la digestion contrairement à ceux  des bébés nourris avec un mélange de lait maternel et des préparations, lesquels ont une proportion bien plus faible de Bifidobacterium.

L’étude suggère que la composition du microbiome peut affecter la capacité d’un bébé à digérer les aliments à court terme et potentiellement sur sa santé à long terme.

Bien que la recherche sur le microbiome soit  encore à ses premiers stades, les  microbes intestinaux sont supposés jouerun rôle dans l’obésité, les allergies et les problèmes gastro-intestinaux, tels que le syndrome du côlon irritable.

Cette étude vient en appui aux recommandations de l’OMS et de bien d’autres organismes sur l’intérêt de nourrir le bébé exclusivement au sein durant les premiers six mois de sa vie.

B.H.S