Qu’est ce que le rhume de hanche ?

Drôle de nom certes pour qualifier la hanche, mais le terme rhume dans ce cas n’est pas synonyme de coup de froid, mais plutôt d’une inflammation de l’articulation.

Le rhume de hanche ou synovite aiguë transitoire de la hanche consiste en une réaction inflammatoire de la membrane synoviale qui entoure l’articulation, et  apparaît le plus souvent suite à une infection virale (d’une rhino-pharyngite, d’une otite  ou  d’une gastro-entérite)

Rappelons que la membrane synoviale est la membrane interne des articulations, elle secrète le liquide synovial, qui nourrit et protège le cartilage.

C’est une affection bénigne, qui touche surtout les petits enfants de 3 à 10 ans étant plus fréquente chez les garçons que chez les filles, avec des variations saisonnières car elle survient plutôt en hiver et au printemps.

Les parents vont ainsi déceler une boiterie chez leur enfant, avec notamment l’apparition de petite fièvre, de douleurs au niveau de la cuisse et du genou, et l’impossibilité de marcher.

L’échographie permet généralement d’avoir un diagnostic fiable en décelant la présence importante de liquide synovial au niveau de l’articulation entraînant une tuméfaction locale et une gêne fonctionnelle.

Le rhume de la hanche est  traité par la prise d’antalgiques et  avec beaucoup de repos au lit ; l’évolution est en règle générale spontanément favorable en une semaine.

Dans de rares cas, la douleur persiste au delà d’une  semaine, l’immobilisation par traction et une courte hospitalisation sont alors indiquées.

B.H.S