Le placenta prævia

Le placenta, du grec plakous ou gâteau, est un organe par lequel les nutriments et l’oxygène parviennent du sang circulant de la mère au fœtus par le biais du cordon ombilical. En sens inverse, il permet d’évacuer le dioxyde de carbone et les déchets métaboliques (urée, acide urique, créatinine, bilirubine, etc.)  de l’embryon. Des anomalies d’insertion placentaire peuvent exister, à savoir une anomalie de l’adhésion placentaire et une anomalie de la localisation placentaire. Cette dernière survient lorsque le placenta s’insère totalement ou en partie sur le segment inférieur de l’utérus, on parle alors de placenta bas inséré ou prævia.

Cette complication rare de la grossesse (1 femme sur 250), responsable d’hémorragies sévères au cours du troisième trimestre de la grossesse (métrorragies), est associée à une lourde morbidité maternelle et néonatale. Son diagnostic se fait classiquement lors de l’échographie réalisée autours de 22 SA.

Selon la distance entre le placenta et l’orifice interne du col de l’utérus, on distingue :

·       Le  placenta latéral, inséré sur le segment inférieur sans atteindre l’orifice interne du col utérin, donc situé à au moins 4 cm de cet orifice.

·       Le placenta marginal, inséré sur le segment inférieur, son bord approchant l’orifice interne du col utérin, sans le recouvrir.

·       Le placenta prævia partiel ou incomplet qui recouvre partiellement l’orifice interne du col utérin.

·       Le placenta recouvrant ou total qui recouvre complètement l’orifice interne du col utérin.

K.L