Nouvelle alternative pour les examens de la vue chez les enfants

examens-vue-enfant-ophtalmologie-pediatriePour son premier examen de la vue, un enfant se retrouve assis dans une pièce étrange, avec des instruments étranges et des lumières étranges. Il ne peut pas rester assis ni  ouvrir les yeux suffisamment longtemps pour un diagnostic fiable, surtout s’il a des troubles de la vision comme tout gosse atteint d’achromatopsie.

Rappelons que l’achromatopsie est une pathologie qui correspond à la non perception des couleurs.

Mais selon une étude de la fonction visuelle  du « Baylor Testing Center », les petits pourraient, à l’avenir, ne plus avoir à se tortiller dans leurs sièges pendant les examens de routine de la vue. La recherche dont les résultats ont été publiés dans le JAMA Ophtalmologie, a exploré une nouvelle technologie non invasive qui est un peu comme un scanner de poche pour l’œil.

Connue sous le nom « spectral-domain optical coherence tomographic imaging » (SD-OCT) : imagerie du domaine spectral et de la tomographie de la  cohérence optique, Cette technologie aide les ophtalmologistes à détecter à distance une achromatopsie en étudiant l’épaisseur de la rétine qui constitue la partie arrière de l’œil responsable de la création d’images visuelles. Ils peuvent ainsi analyser la structure de l’œil, sans être trop proche du jeune patient.

Dans le cadre de leurs travaux, les chercheurs ont étudié 18 patients,  âgés d’environ quatre ans chacun. La moitié des participants souffre d’achromatopsie et l’autre moitié (groupe de contrôle) avaient une fonction visuelle normale. En utilisant le SD-OCT, les chercheurs ont produit des images en 3D haute définition de la rétine de ces  enfants.

Grâce à ces images, ils ont constaté que les patients qui avaient une achromatopsie, présentaient des rétines nettement plus minces que la normale, soit de 17% pour cent plus minces que celles des participants du groupe témoin. Ces résultats traduisent  l’importance d’étudier l’épaisseur rétinienne d’un enfant quand on cherche une achromatopsie.

Les chercheurs ont également noté que  ces caractéristiques  rétiniennes semblent moins accentuées chez les enfants que chez les patients plus âgés ayant  le même diagnostic d’achromatopsie. Cela pourrait signifier qu’une issue thérapeutique est possible pour aider les patients dés leurs jeunes âges.

B.H.S