Naître après le terme : des conséquences fâcheuses peuvent en découler

Postpartum baby3Une étude hollandaise, du Centre médical Erasme de Rotterdam, s’est intéressée à analyser en plus détaillé les conséquences d’un accouchement après le terme normal, soit au-delà de 42 semaines d’aménorrhées, sur le développement des bébés.

 

Un total de 5000 bébés ont été recrutés pour la cause. Les parents des nourrissons ont eu à répondre à un questionnaire relatif à l’évolution de leurs bébés à l’âge de 18 et de 36 mois.

Les biais de l’étude tels que les complications pendant la grossesse, le tabagisme et la consommation d’alcool chez la mère, le poids et la taille à la naissance, le niveau socioéconomique des parents, ont été neutralisés.

Les auteurs néerlandais ont constaté que les enfants nés en post-terme avaient 2,5 fois plus de risque de développer des troubles du comportement comme l’hyperactivité comparativement aux enfants nés dans les délais.

Ces conséquences pourraient être en rapport avec l’altération de la qualité du placenta (placenta qui vieillit), seule source de nutriments et d’oxygène du bébé in-utéro.

 

Cet article peut être suivi dans la revue « International Journal of Epidemiology ».

 

E.K.L