L’hyperémèse gravidique : tout le monde en parle

Avant même la fin des trois mois de grossesse, le délai attendu pour déclarer publiquement une grossesse, le monde entier est actuellement au courant que l’épouse du prince William et la duchesse de Cambridge, Catherine Middleton, est enceinte de deux mois.

C’est suite à son admission précipitée à l’hôpital pour des vomissements gravidiques importants que la duchesse avait appris qu’elle était enceinte. Le diagnostic d’hyperémèse gravidique serait fortement soupçonné mais pas encore confirmé.

L’ hyperémèse gravidique consiste en des vomissements incoercibles qui débutent vers la 5ème semaine de grossesse et se tarissent en général avant la 20ème semaine de gestation. Elle s’accompagne d’une impossibilité de s’alimenter (la femme vomit tout ce qu’elle mange et boit) et d’une perte de poids. Il s’agit d’une situation invalidante car elle altère profondément le quotidien de la femme enceinte qui devient incapable de subvenir aux tâches journalières les plus simples, ayant le sentiment d’être épuisée à longueur de journée.

Par ailleurs, ces nausées et vomissements ne répondent pas aux traitements usuels et nécessiteraient une prise en charge plus adéquate à l’hôpital.

Une grossesse gémellaire ou la notion d’hyperémèse lors de précédentes grossesses favoriseraient la survenue d’une telle situation inconfortable.

E.K.L