Les premières dents de bébé : un « cauchemar » et un « événement »

dents-de-bebe-tunisie-santeUn des passages difficiles dans la vie de la jeune maman tunisienne – et de toutes les jeunes mamans du monde – est, sans conteste, celui où son bébé se voit pousser les premières dents.

 

En effet, comme ces poussées sont, souvent, accompagnées de douleurs et autres désagréments  dont notamment une certaine montée de la fièvre et l’apparition d’une sorte de diarrhées sans oublier le manque d’appétit et les difficultés à s’endormir.

 

Dans certains cas, assez rares, cette poussée de dents se passe sans même qu’on s’en aperçoive.

 

En principe, c’est à partir du 6 ème mois que les toutes premières dents de bébé vont faire des apparitions timides ! Les incisives d’abord, puis les 4 prémolaires. A un an, la bouche du petit est métamorphosée.

 

De petites complications peuvent, toutefois, apparaître dont l’otite ou la rhinopharyngite, d’où la nécessité voire l’obligation, en cas de doute, de consulter son pédiatre !

 

Dans les situations, dites bénignes, la maman peut soulager, elle-même, son bébé en lui massant légèrement les gencives avec un doigt, imbibé d’un gel apaisant ou d’une huile douce.

Mais, pour atténuer sa douleur, bébé a besoin de mordiller quelque chose.

 

Mais voyons, d’abords les différents symptômes de ces poussées. En plus de la douleur, on observe plusieurs signaux et symptômes qui ne trompent jamais :

 

  • des gencives rouges et boursouflées
  • des joues ou le visage rouge(s)
  • bébé se frotte l’oreille du côté de la percée dentaire
  • bébé bave beaucoup
  • il a un sommeil perturbé
  • il manque d’appétit
  • il mord tout ce qu’il trouve
  • il a un caractère plus agité ou grognon

 

Pour les bébés qui ont tout ou une partie de ces symptômes, la poussée dentaire n’a rien de drôle (pour leurs parents non plus !). Certains petits ont aussi de la fièvre, des selles molles, ou de la diarrhée juste avant la percée d’une dent.

 

Mais la question qui se pose est pourquoi toutes ces douleurs et ces complications ?

 

Quand les dents se développent, elles percent les gencives, un processus douloureux qui provoque des irritations et un gonflement. Si une pression semble soulager la douleur, la succion ne fait qu’attirer le sang vers les zones enflées, ce qui les rend particulièrement sensibles. C’est pourquoi certains bébés rejettent te
mporairement le sein ou le biberon quand ils ont une poussée dentaire.

 

L’autre question, plus intéressante qui se pose est : quels sont les meilleurs moyens pour soulager des gencives douloureuses ?

 

Avant d’avoir recours à des médicaments ou des gels pour les dents, il faut penser à donner au bébé quelque chose de froid à mordiller.

D’autres conseils aussi pratiques :

 

  • Frotter votre doigt propre et humide ou une cuillère froide sur ses gencives douloureuses pour endormir la douleur temporairement.
  • Donner à votre bébé un anneau de dentition réfrigéré. Les anneaux solides à base de silicone sont mieux que ceux remplis d’eau qui risquent de fuir et ne peuvent pas être stérilisés.
  • Laisser votre bébé mâcher du pain, une biscotte ou du gressin. Certains parents utilisent du pain congelé, pour soulager encore plus la gencive.
  • Donner-lui des fruits et légumes frais ou glacés, comme du concombre, des bananes congelées.
  • Donner une tétine. Mâchouiller la tétine peut soulager ses douleurs. 

Vous pouvez également essayer de lui donner une eau plus fraîche que d’habitude dans un biberon ou une timbale. S’il est assez grand pour manger des petits morceaux, proposez-lui une pomme froide ou du yaourt. Il rejettera peut-être tout ce que vous lui offrirez. Dans ces cas-là, un gros câlin reste le meilleur des remèdes !

 

Les gels pour les dents contiennent généralement un anesthésiant local et un antiseptique, qui agissent pour soulager les douleurs et prévenir les infections. Appliquez-en avec un doigt propre ou un morceau de coton sur la gencive douloureuse, l’effet anesthésiant durera une vingtaine de minutes. N’utilisez toutefois pas ce gel apaisant plus de six fois par jour. Si vous allaitez, évitez d’utiliser ce gel apaisant juste avant une tétée, il peut engourdir la langue de bébé qui aura plus de mal à téter. Cela risque aussi d’engourdir votre aréole, (la peau foncée qui entoure le mamelon), ce qui rendra l’allaitement plus difficile pour vous deux.

 

Certaines mamans ne jurent que par les granulés homéopathiques (disponibles en pharmacie). Ce sont de petits sachets que l’on verse dans la bouche de bébé. Vous pouvez aussi dissoudre des comprimés et de la poudre dans une boisson chaude. Ce sont des formes de sucre, lisez l’étiquette attentivement. Le sucre est la première cause de carie donc il ne vaut mieux pas que votre bébé en ingère trop.

 

Petit conseil : Prenez bien le temps de vérifier auparavant que le bébé ne pleure pas pour une autre raison. Les otites, que l’on confond souvent avec les douleurs dentaires, nécessitent une consultation chez le médecin ou pédiatre. De la même façon, s’il a de la température ou est inconsolable, il faudra consulter.

 

Une dernière question, la plus intéressante, s’impose aussi : Combien de temps va durer la poussée dentaire?

 

Comme pour la sortie de sa première dent, la durée de la poussée dentaire diffère selon chaque enfant. Certains vont souffrir pendant quelques jours avant que leur dent apparaisse, alors que d’autres bébés auront tous les symptômes d’une poussée pendant plusieurs mois sans que rien n’apparaisse.

La bonne nouvelle ? Pour la plupart des bébés, les premières dents sont les plus dures à supporter. Les problèmes liés à la dentition ont tendance à
s’estomper lorsque les molaires (les grandes dents du fond) apparaissent, ce qui n’arrive pas avant le premier anniversaire de bébé.

 

 

M.B.H