Les femmes atteintes de lupus peuvent envisager une deuxième grossesse

Le lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie auto-immune qui touche principalement les femmes entre 15 et 40 ans. Les femmes atteintes de LED sont plus exposées aux complications de la grossesse telles que l’hypertension gravidique, les fausses couches, la prématurité, la mort fœtale in  utéro…

Ces complications sont principalement relevées lors d’une première grossesse mais qu’en est-il des grossesses ultérieures chez ces femmes ?

Des scientifiques australiens ont recruté 532 612 femmes ayant eu 794 577 accouchements. Parmi ces femmes, 675 femmes étaient lupiques et avaient eu 1058 accouchements.

La période d’observation a duré 7 ans et n’a noté aucun décès dans l’échantillon des femmes malades de lupus.

Dans cet échantillon également, 177 parmi les 675 avaient eu plus qu’une grossesse.

Parmi les 177 femmes, près de 90% des deuxièmes grossesses étaient parvenues à terme avec un bébé vivant.

Les complications les plus fréquemment rapportées étaient un avortement spontané pour 18 femmes et un décès d’un bébé pour une seule patiente.

Malgré les limites de ce travail publié dans la revue « Annals of the Rheumatic Diseases », cette étude suggère fortement que les femmes lupiques peuvent programmer une seconde grossesse dont les chances d’aboutissement sont proches de 90%.

 

E.K.L