Le taux de testostérone, influencé par les bébés

 

Etre père est une activité qui consomme beaucoup de temps et d’énergie mais le plus étonnant c’est que le taux de testostérone pourrait aussi souffrir de la paternité plus particulièrement du fait de dormir à côté de son bébé. En effet, les pères qui dorment à côte de leurs bébés ont des taux de testostérone nettement diminués comparativement à ceux qui dorment séparément.

Il s’agit de données secondaires à une étude conduite pendant 4 ans aux Philippines et qu’on retrouve dans la revue « PLoS ONE ».

Les scientifiques ont suivi 362 nouveaux pères et ont analysé le taux de testostérone avant de dormir et juste après le réveil. La testostérone peut chuter jusqu’à 30% de sa valeur initiale mais seulement avant de dormir. Après le réveil, ce taux revient à la normale.

Des scientifiques de l’Université de Chicago ont, lors d’un travail antérieur, remarqué que les hommes qui dormaient cinq heures au lieu de 8 avaient des taux plus bas de testostérone.

Alors c’est quoi la réelle cause de cette « hypotestostéronémie » ? est ce le fait de dormir à côté de son bébé ou le fait de dormir peu, sachant que dormir avec son bébé est forcément source d’un manque de sommeil ? D’autres études devraient trancher.

 

E.K.L