Le stérilet : le T contraceptif

C’est le moyen de contraception utilisé par 180 millions de femmes dans le monde. Le dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet fût inventé par le médecin allemand Ernst Gräfenberg en 1928.

A cette époque, le stérilet ressemblait plutôt à un fil d’argent enroulé en spirale. Depuis, son look a évolué et il arbore, de nos jours, sa célèbre forme en T.

Les deux principaux types de DIU sont le DIU en cuivre et le DIU hormonal. Le DIU, dont la taille ne dépasse pas 3 cm, est posé par le médecin de préférence juste après les menstruations. Il est introduit à travers le col de l’utérus et posé au fond de ce dernier. Il s’agit d’un geste rapide, simple et indolore. Le DIU contient des fils qui doivent pendre du col de l’utérus pour pouvoir contrôler régulièrement le stérilet, aussi bien par le médecin que la patiente elle-même. L’indication, le type et la taille du DIU sont précisés par le praticien.

Le délai d’action moyen du stérilet est de 5 ans. Une surveillance, au mieux, biannuelle du stérilet est souhaitable. Il peut être retiré, à n’importe quel moment du cycle menstruel, à la demande de la femme quand celle-ci désire avoir des enfants ou s’il ya d’éventuelles complications qui restent, tout de même, rarissimes.

 

Le mécanisme d’action d’un DIU

Le DIU en cuivre altère la viabilité et la mobilité des spermatozoïdes et empêche la nidation de l’œuf. Le DIU hormonal, appelé aussi SIU (système intra-utérin) hormonal, libère de la progestérone (l’une des hormones féminines) pendant une durée de 5 ans. Cette hormone a pour rôle de limiter le passage des spermatozoïdes et de rendre la muqueuse utérine impropre à l’implantation de l’œuf.

 

Avantages, inconvénients et contre-indications d’un DIU

Le DIU est une méthode contraceptive l’une des moins contraignantes, des plus efficaces et des mieux tolérées. Les principaux inconvénients sont représentés par des saignements, des règles plus abondantes que d’habitude et à durée allongée et des douleurs. Le DIU est déconseillé chez la femme n’ayant pas eu d’enfants vu le risque d’infection.

Dans tous les cas, une fois posé, le DIU ne se fait plus sentir. S’il entraîne des douleurs qui persistent, il faut consulter son médecin sans délais.

Une infection utérine ou des trompes, des saignements, une grossesse en cours ou des antécédents de grossesse extra-utérine, des malformations utérines ou une allergie à l’un des composants du stérilet sont les principales contre-indications à la pose d’un DIU.

Il faut toutefois savoir que le stérilet du lendemain existe déjà et qu’il peut être placé dans l’utérus jusqu’à un délai de 5 jours après le rapport sexuel suspect. Les DIU ne gênent en rien les rapports sexuels au sein d’un couple et ne peuvent être déplacés par l’activité physique et sportive de la femme.

 

E.K.L