Le régime méditerranéen : les fœtus aussi s’en réjouissent

regime-medeteraneen-sante-tunisieDans la plupart des travaux scientifiques qui ont traité de l’alimentation de la femme enceinte, le thème principal concernait l’impact individuel des aliments mais rarement l’impact du régime alimentaire en totalité.

 

Des scientifiques hollandais ont, pour l’occasion, évalué l’association entre les habitudes alimentaires au début de la grossesse (pour des termes de moins de 18 semaines d’aménorrhées) et la taille fœtale, la qualité de la vascularisation utéroplacentaire, le poids du placenta et le poids du bébé à la naissance. Pour la cause, 3207 femmes enceintes ont été recrutées et elles avaient à répondre à un questionnaire quant à leur consommation des fruits, légumes, viandes et aliments gras. En effet, le régime riche en fruits, légumes, huiles végétales, poissons, pâtes et riz et qui est pauvre en viandes, pommes de terre et gras est appelé « le régime méditerranéen ».

 

Les scientifiques ont remarqué que les femmes qui n’avaient pas adhéré au régime méditerranéen avaient donné naissance à des bébés avec un poids de naissance de moins de 72 g et avec un poids placentaire de moins de 15 g par rapport aux femmes enceintes ayant suivi ce régime.

Journal de référence : British Journal of Nutrition

 

E.K.L