Le chemin du désarroi maternel aux troubles comportementaux de l’enfant

depression-maman-sante-enfant-trouble-comportementUne étude norvégienne s’est intéressée au rapport entre la dépression et le stress de la mère et les troubles du comportement durant l’enfance et les troubles dépressifs chez les jeunes adolescents et adolescentes.

 

Les données relatives à 921 familles norvégiennes sur une période de 15 ans ont été utilisées. Les chercheurs de l’université d’Oslo ont exploré l’interaction entre le désarroi rapporté par les mères et les troubles des comportements de l’enfant à 5 périodes de temps différentes ceci entre l’âge d’un an et demi jusqu’à l’âge de 16 ans et demi.

 

L’intériorisation a été évaluée par les paramètres suivants : peur, soucis et anxiété. L’extériorisation des problèmes chez l’enfant a été mesurée en évaluant les crises de colère, l’irritabilité et la manageabilité de l’enfant.

 

Les résultats ont permis de trouver plusieurs voies expliquant le lien entre dépression maternelle et troubles du comportement et dépression de l’enfant par extériorisation/intériorisation des problèmes. L’exposition à la dépression maternelle durant les premières années de la vie rend l’enfant plus vulnérable et développe plus de troubles dépressifs à l’adolescence et à l’âge adulte. Ce risque touche autant les garçons que les filles.

Etude publiée au journal of Developmental and Behavioral pediatrics

AK