Lait anti-reflux pour bébés

Dans les premières années de leur vie, la plus part des bébés connaissent des problèmes de régurgitations qui sont souvent bénins et dus dans la plus part des cas, à l’immaturité de leurs système digestif.

Cette immaturité au niveau du sphincter inférieur de l’œsophage, l’anneau musculaire placé entre l’œsophage et l’estomac (plus bas, dans le ventre, sous le diaphragme), fait que celui-ci n’empêche pas la remontée, à contresens, du contenu de l’estomac vers la bouche.

Le bébé expulse très soudainement et sans effort une petite partie du contenu de son estomac. Ce phénomène indolore peut se reproduire après chaque repas.

Mais quand le bébé régurgite à distance des repas soit plus d’une heure après et surtout de façon régulière, il peut s’agir d’un reflux gastro-œsophagien, appelé aussi RGO. Dans ce cas il est essentiel de consulter son médecin.

Ces malaises disparaissent en général entre 6 et 9 mois. (Il faut tout de même surveiller le poids du bébé, s’il baisse il faut consulter le médecin).

Pour y faire face et pallier à ces inconforts, Les traitements non médicamenteux à l’instar des laits anti-reflux ou laits AR vendus en pharmacie, devraient être tentés en premier lieu.

Ces  laits pré-épaissis contiennent un agent épaississant qui peut être soit de la farine de caroube, soit de l’amidon précuit de riz, ou bien de  maïs. Ceux contenant de l’amidon ne s’épaississent qu’au contact de l’acidité gastrique.

Les laits anti-reflux peuvent produire des effets secondaires de type constipation, ou des ballonnements abdominaux ou de la diarrhée.

Les Lait standard peuvent être également épaissis (soi-même) en y ajoutant des produits vendus en pharmacie contenant de la caroube, de la pectine, ou des amidons. Ils nécessiteront alors l’utilisation de tétine adaptée avec un orifice plus large.

B.H.S