Laisser la liberté aux enfants de donner et de partager…

enfants santé tnLaisser la liberté aux enfants de donner et de partager…

 

Apprendre aux enfants de partager leurs jouets et objets est une vraie bataille pour les parents. Les obliger à le faire ne semble pas faire parvenir le message voulu. Que faire alors ? Une nouvelle étude américaine, réalisée par des psychologues et psychiatres du Cornell university et publiée dans la revue Psychological sciences, a essayé de répondre à cette question.

 

Une expérience a été conduite par les scientifiques Nadia Chernyak et Tamar Kushnir consistant à montrer que donner le choix aux enfants leur permet de se voir sous un autre jour. Ils se voient comme capables de choisir d’aider et auront tendance à devenir plus sociables et altruistes dans l’avenir.

Des études précédentes ont montré que récompenser l’enfant pour un acte généreux et altruiste peut être néfaste. Les enfants conceptualisent le partage comme un acte dont ils attendent un retour, dans le cas contraire ils démissionnent.

L’équipe du Pr. Chernyak a cherché a savoir si un choix libre fait par l’enfant peut avoir justement l’effet inverse. Pour ce faire, ils ont placé un groupe d’enfants âgés entre 3 et 5 ans devant Dodggie, une poupée aux traits de visage tristes. Un premier groupe d’enfants a été mis devant un choix difficile : partager un jouet avec Dodggie ou se l’approprier et la laisser triste. Un deuxième groupe lui a été donné le choix entre donner le jouet ou le laisser sur sa place sur le rayon. Le troisième groupe a été obligé de partager le jouet avec Dodggie.

Plus tard, tous les enfants ont été introduits face à Ellie, une autre triste poupée. Les psychologues ont noté que les enfants ayant fait le choix de donner à Dodggie étaient ceux qui avaient donné le plus d’objets à Ellie.

 

Les chercheurs concluent que l’accent doit être mis sur une culture de choix, même si difficile, et non pas d’obligation quant à l’éducation de nos petits en vue de leur permettre de s’émanciper et de mieux valoriser leurs rapports avec l’entourage.

 

A.Kh