La vaccination des enfants : tout ce qu’il faut savoir

Le vaccin : pourquoi ? 

Il s’agit, en fait d’un  rituel qui va accompagner le nouveau-né durant toute sa période de croissance, c’est-à-dire jusqu’à l’âge de18 ans. L’enfant doit avoir droit aussi bien à des vaccinations qu’aux rappels. Certes la piqûre est tant redoutée par les petits, mais il s’agit du moyen le plus sûr de les protéger contre les maladies dangereuses, les infections et les virus. Ces vaccins demeurent essentiels même chez l’adolescent dans la mesure où elles amoindrissent notablement les risques d’épidémies et de contagions. Un bébé non vacciné est non seulement enclin à attraper des maladies graves mais il est beaucoup plus disposé que d’autres à être victime des maladies contagieuses. Ceci est d’autant plus valable lorsque le petit ira à la crèche et plus tard à l’école. Ces deux endroits constituent le nid idéal pour les propagations des maladies. Certaines vaccinations sont obligatoires. Un calendrier devrait, dans ce sens être rigoureusement respecté. D’autres vaccins sont optionnels mais sont vivement recommandés.

 

Le calendrier des vaccins obligatoires

Les vaccins supplémentaires

A 3 mois : Pneumococcique (Pn7) : injection supplémentaire, uniquement pour les enfants présentant une pathologie les exposant à un risque élevé d’infection (prématurité, drépanocytose, infection à VIH, déficits immunitaires, cardiopathie congénitale…) Une deuxième et troisième injection entre 4 mois et 12 mois

A 9 mois : Rougeole, oreillons, rubéole (ROR) : 1ère dose, uniquement pour les nourrissons accueillis en collectivité. Dans ce cas, la 2ème dose est recommandée entre 12 et 15 mois.

De 14 ans à 23 ans : Premier vaccin contre le Papillomavirus humains (HPV) à 14 ans: entre 14 et 23 ans : rattrapage seulement pour les jeunes filles qui n’ont pas encore eu de rapport sexuel ou lorsque la vaccination se situe dans l’année suivant le début de leur vie sexuelle.

A partir de 18 ans : Diphtérie, tétanos, poliomyélite : une dose à renouveler tous les 10 ans. Rubéole pour les femmes non vaccinées et en âge de procréer. Coqueluche: une dose pour les adultes susceptibles de devenir parents et n’ayant pas été vaccinés depuis 10 ans.

Après 65 ans : c’est le vaccin anti grippe qui est recommandé chaque année.

Lorsqu’il y a un retard, il suffit de reprendre le calendrier au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination.

 

Bibi