L’obésité des mères peut tuer leurs enfants !

000 Mvd6433132L’obésité des mères peut tuer leurs enfants !

 

Le fléau de l’obésité avec ses conséquences cardio-vasculaires et en différentes pathologies chroniques est devenu un fardeau sur la santé globale un peu partout dans le monde.

Durant les deux dernières décennies, l’obésité chez la femme enceinte a gagné du terrain. Aux USA par exemple, 64% des femmes enceintes sont jugées en surpoids et 35% sont obèses.

 

La relation entre le poids à l’âge enfant et adulte et les maladies développées plus tard est actuellement bien établie. Mais des études sur modèle animal et quelques récentes études sur l’Homme suggèrent que l’obésité maternelle crée un environnement utérin affectant la santé de la descendance à long terme.

Une récente étude britannique s’est penchée sur ce sujet. Les chercheurs de l’University of Edinburgh ont veillé à déterminer si le poids de la mère durant la grossesse est associé à une mortalité élevée par maladies cardio-vasculaires chez la progéniture à l’âge adulte.

La population de l’étude a inclus 37709 personnes. La mortalité par cause cardiovasculaire chez la descendance âgée entre 34 et 61 ans a été analysée en fonction de IMC (indice de masse corporelle) des mamans lors de leur consultation anténatale (disponible sur la base de données du registre national). Les résultats ont été comparés entre adultes nés de mère obèses ou en surpoids et de mères ayant un IMC normal.

 

Les résultats ont montré que la mortalité prématurée d’origine cardio-vasculaire a été plus élevée chez la descendance de mère ayant un IMC supérieur à 30 en comparaison avec celle née de mères ayant un IMC normal.

L’hospitalisation pour cause cardio-vasculaire a été plus élevée aussi chez la descendance du premier groupe.

Optimiser votre poids avant la grossesse n’est donc pas uniquement bon pour vous mais pour la qualité de vie de votre enfant aussi

 

A.Kh