FCV ou le frottis cervico-vaginal, un geste simple et ô combien précieux !

Infections-a-chlamydiae-l-importance-du-depistageFCV ou le frottis cervico-vaginal, un geste simple et ô combien précieux !

 

Le frottis cervico-vaginal est un examen qui doit impérativement être connu de chaque femme. C’est un examen à faire systématiquement d’une façon régulière à partir d’un certain âge.

 

Le FCV permet principalement de dépister un cancer du col de l’utérus mais cela n’en est pas la seule indication. La systématisation de cet examen dans les pays développés a permis de réduire le taux de cancer du col utérin. Il est à réaliser une fois tous les 3 ans au début de la vie sexuelle. Un FCV par an est recommandé à partir de l’âge de 40 ans. Il permet de déceler les lésions cancéreuses mais aussi précancéreuses.

Le frottis est un geste simple pouvant être fait par la sage femme, le gynécologue ou le médecin généraliste. Il doit être effectué à distance des rapports sexuels (48 heures), en dehors des périodes menstruelles, de toute thérapeutique locale ou d’infection, et si nécessaire après traitement ostrogénique chez la femme ménopausée.

Il faut éviter de faire le toucher vaginal avant le frottis et d’utiliser un lubrifiant. Le prélèvement doit concerner la totalité de l’orifice cervical externe et l’endocol. La femme est placée en position gynécologique, un spéculum adapté à la morphologie de la patiente est placé. Le col doit être correctement exposé. Le prélèvement par une spatule doit concerner la partie externe (exocol) et interne (endocol) ainsi que la zone de jonction. Le prélèvement est ensuite étalé sur une lame de microscopes et pulvérisé de spray fixant.

 

L’analyse est faite par microscope. Les lésions sont souvent associées à l’infection par le virus HPV (human pailloma virus) responsable de 95% des cas de cancer du col de l’utérus.

 

A.Kh