Comment reconnaît-on un enfant, dit précoce ?!

Nombreux sont les parents qui aiment bien se vanter d’avoir un enfant précoce, sachant que souvent, ils ont des préjugés sur ce point précis dans le sens où, pour eux, un enfant précoce est synonyme de génie, d’où la fierté de ces parents quand ils évoquent leur enfant précoce.

 Qu’en est-il donc au fait ? S’agit-il d’un enfant surdoué ? En avance ? A haut potentiel ? Enfant intellectuellement précoce (EIP) ? Ce ne sont pas les termes et les qualificatifs qui manquent. Mais les critères pour jauger et différencier ces enfants existent bel et bien.

Tout d’abord, il est bon de faire parler les chiffres. Les enfants précoces sont ceux dont l’âge mental est de 2 à 7 ans en avance sur leur âge réel. Ils sont présents dans différents milieux socioculturels et représentent, généralement, près de 2 % de chaque classe d’âge.

Ces enfants se distinguent par leur développement intellectuel qui se veut plus rapide que leurs camarades du même âge tout ayant une particularité initiale, en l’occurrence, un QI (quotient intellectuel) plus développé.

Mais il y a d’autres caractéristiques à prendre en considération. En effet, l’enfant présente généralement plusieurs signes conjoints dans pas mal de points. On en citera les principaux :

-Le bébé est bien éveillé, marche à 12 mois au lieu de 14, parle aisément à 2 ans au lieu de 3, s’exprime très bien sans passer, forcément, par la phase du « parler bébé ». Un vocabulaire riche et étonnant pour son âge, et il sait lire dès l’entrée en classe préparatoire.Détestant la routine, il a des facultés d’apprentissage et de compréhension très rapide, voire instantanée.

Autre particularité à relever : il est très curieux, pose d’innombrables questions, s’intéresse à des sujets qui ne sont pas forcément de son âge (origine homme, préhistoire, astronomie, la mort, la vie, Dieu, l’espace, etc ) et épuise le sujet jusqu’au bout avant de changer de centre intérêt. Il y a, également, l’imagination fertile, le grand sens de l’humour, l’esprit critique…

 Mais certains autres points peuvent êtres considérés comme étant négatifs ou handicapants dont notamment une difficulté à s’insérer socialement, une hypersensibilité et une anxiété tout en observant, chez eux un décalage entre la pertinence de leurs remarques et la maladresse dont ils peuvent faire preuve dans la mesure où ils ont un raisonnement de grand et un comportement de bébé.

En tout état de cause, un enfant qui présente certains de ces signes n’est pas forcément précoce. Seul le passage de test auprès de psychologue qualifié aura valeur de confirmation.

 

N.H