Cancer du sein et port du soutien gorge : mythe ou réalité ?

cancer-sein-soutien-gorge-sante-femmeA part le fait d’être aguichant, ne pas portez de soutient gorge a toujours été associé, dans l’esprit collectif, à un risque accru de cancer du sein, même si aucune étude digne de ce nom n’a corroboré cette allégation. Une récente étude, publiée le 15 juillet 2014 dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention a coupé court à ce mythe en écartant l’association des différents aspects du port du soutient gorge (taille du bonnet, ancienneté, le nombre moyen d’heures par jour où il a été porté, la présence ou non d’une armature et l’âge auquel la personne a commencé à le porter), avec le carcinome canalaire invasif ou le carcinome lobulaire.

Cette étude cas-témoins, réalisée sur des femmes ménopausées de la région de Seattle, a enrôlé 1044 cas de cancers invasifs diagnostiqués entre les années 2000 et 2004 (454 carcinomes canalaires invasifs et 590 carcinomes lobulaires) et 469 femmes sans cancers (donc témoins) âgées entre 55 et 74 ans, qui ont toutes subies une entrevue particulière sur leurs façons de porter le soutient gorge et leurs antécédents médicaux. L’ensemble des données recueillies n’a pas permis de faire ressortir une association entre le risque accru de cancer du sein et le port du soutien gorge.

Espérons que cette « bonne nouvelle », surtout pour les hommes, n’entraine pas de problèmes ophtalmologiques…

 

K.L