Accouchement : laissez la nature s’en charger

Accouchement-sante-tunisie-gynecologieMieux vaut attendre un début spontané du travail plutôt que de le déclencher. Ceci est le résultat d’un travail australien concernant les éventuelles complications qui pourraient survenir lors d’un déclenchement de l’accouchement. C’est dans la revue « Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica) que ce travail a été publié.

 

Les données de 28.000 naissances ont été examinées pendant une durée de deux ans.

Les auteurs de l’enquête ont noté un risque additionné de 67%  de passage à la césarienne ainsi qu’une augmentation de 64% de besoins de soins chez les nouveau-nés en cas d’accouchement programmé.

Il apparaît, également, que les complications de l’accouchement sont à leur plus faible taux quand l’accouchement survient au dernier mois.

 

Cette étude suggèrerait donc que plus on laissait faire la nature, mieux c’est, aussi bien pour la mère que pour le bébé.

 

E.K.L