Doliprane

Publicité

La colposcopie

Ladies Maman Mamie Miss

La colposcopie fait partie des examens d’usage pour explorer le col de l’utérus. En le traduisant du grec ancien, ça signifie littéralement « regarder le vagin ». Cet examen visuel est réalisé à l’aide d’une loupe binoculaire appelée colposcope

C’est un examen qui se fait au cabinet du gynécologue, quelques jours après la fin des menstruations et en dehors de tout épisode infectieux. Il dure une dizaine de minutes, sans préparation préalable et qui dépend étroitement de l’expérience du praticien. Il s’agit d’une exploration habituellement indolore mais plutôt source d’inconfort en rapport avec la présence du spéculum dans le vagin, une petite sensibilité peut, tout de même, être ressentie au moment des biopsies.

Quand et comment ?

La colposcopie fait suite à un frottis cervico-vaginal anormal ou à la mise en évidence d’une lésion suspecte et atypique de la muqueuse colique ou vaginale lors d’un examen gynécologique de routine. Des saignements génitaux inexpliqués, des pertes abondantes ou la surveillance post-opératoire d’une dysplasie (anomalie de développement d’un tissu) du col de l’utérus sont aussi l’indication d’une colposcopie.

Après la mise en place du spéculum, le médecin visualisera le vagin à travers son microscope. Pour mettre en évidence les zones pathologiques et pour un meilleur contraste entre cellules normales et cellules malades, deux réactifs sont utilisés: le vinaigre et le lugol, en deux temps différents.

Le premier temps c’est l’application du vinaigre, ce dernier décolore les cellules malades de la muqueuse qui deviennent de couleur blanche. Le deuxième temps c’est le test de Shiller qui consiste à badigeonner le revêtement du cervix avec le lugol. Ce réactif a la propriété de fixer les cellules riches en glycogène qui se colorent en brun alors que les cellules pathologiques ne prennent pas cette coloration.

Lors de cet examen, le praticien insistera tout particulièrement sur la zone de jonction située entre la partie interne du col (endocol) et sa partie externe appelée exocol et qui doit être bien visible sur toute sa totalité, cette jonction étant le lieu de prédilection de la naissance des cancers du col sans oublier, bien entendu, de réaliser des biopsies sur les lésions suspectes, seul garant d’un diagnostic de certitude.

Un petit saignement peut faire suite à la colposcopie, il faudra juste attendre que ça cesse spontanément.

Pour le cas particulier des jeunes filles vaccinées contre l’HPV (Human Papilloma Virus), la colposcopie aura toujours sa place en tant qu’examen de deuxième ligne si le frottis cervico-vaginal révèle des anomalies, tout comme celles qui n’avaient pas été vaccinées.

B.A

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password