Les vacances s’avèrent difficiles pour l’allergique

vacance-allergique-sante-tunisie-plageComment organiser ses vacances si on est allergique à l’arachide ou aux noix d’arbre ? Trente-deux volontaires, dont 9 hommes et 23 femmes, ont participé à un travail en Grande-Bretagne dont le but est d’examiner les difficultés et les complications que peuvent rencontrer ces personnes aux besoins alimentaires « particuliers ».

 

Les volontaires étaient âgés de 16 à 70 ans : 9 sont allergiques aux noix, 5 à l’arachide et 18 aux deux produits en même temps.

 

Cette situation d’allergie conditionne et détermine aussi bien la destination du voyage que les besoins de la personne allergique. En effet, l’Asie est une destination à éviter par bien d’entre eux car l’alimentation y est riche en arachide et en noix. Certains ne se rendraient que dans les pays anglophones alors que d’autres refuseraient même de quitter leur pays durant les vacances.

 

Ces personnes ont constamment une carte mentionnant leur type d’allergie ce qui leur est hautement utile. Par ailleurs, les volontaires ont déclaré qu’ils privilégiaient le type de logement qui leur permet de cuisiner leurs plats. Les plats inconnus sont à éviter et certains se renseignent sur la traduction du mot « arachide » avant de choisir.

 

Les personnes allergiques choisiraient aussi leur destination en fonction de la proximité des urgences et des structures médicales. Toutefois, une telle proximité peut rendre les patients moins vigilants quant à leur choix et prudence alimentaire.

 

Dans tous les cas, allergie alimentaire, cutanée, respiratoire….un allergique est tenu de planifier correctement ses vacances pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Cette étude a été publiée dans la revue « Clinical  And translational allergy ».

 

E.K.L