Les gaz à effet de serre, néfastes pour la santé et pour le budget

Les gaz à effet de serre, néfastes pour la santé et pour le budget

Ces réchauffements sont dus, essentiellement à la hausse démesurée des gaz à effet de serre gaz qui sont potentiellement polluants et représentent des risques réels pour la santé des humaine lorsqu’il y a une augmentation du stress thermique et des maladies respiratoires ainsi que de la propagation de maladies transmises par l’eau ou les insectes.

En Europe et aux Etats-Unis d’Amérique, les autorités sont conscientes de la gravité du phénomène, ce qui les a amené à décréter des lois en la matière.

Ainsi, la réduction de 20 % à 30 % des émissions de gaz à effet de serre permettrait, selon une étude publiée par deux ONG spécialisées, à l’Union européenne d’économiser des dizaines de millions d’euros en dépenses de santé,

 

Prévention et gains faramineux

Effectivement, en réduisant ces gaz polluants, qui contribuent au réchauffement climatique, la qualité de l’air serait sensiblement améliorée et, du même coup, les maladies cardiaques et respiratoires seraient réduites, selon une autre étude réalisée par les soins de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

D’ailleurs l’UE s’est engagée à faire abaisser ses émissions de gaz à effet de serre de 20 %, voire 30% d’ici à 2020 par rapport aux niveaux de 1990.

Selon le rapport, une baisse de 30 % de ces émissions représenterait une économie annuelle, rien que pour l’Europe, de 10 à 30 milliards d’euros d’ici à 2020. On éviterait ainsi 3 millions de jours de congé de maladie par an pour des affections respiratoires et cardiaques, 3.776 d’admissions à l’hôpital, et 1,2 million de jours de consommation de médicaments pour problèmes respiratoires.

En Tunisie, et même s’il n’y a pas d’études spécifiques, les autorités devraient devancer les événements et prendre en compte les chiffres avancés par nos voisins européens et opter pour des mesures préventives.

 

M.B.H