Le cœur, un organe vital et « noble »

Le cœur, un organe vital et « noble »

A mentionner d’abord que les 4 cavités fonctionnent deux à deux. C’est ainsi qu’on parle de cœur droit constitué de l’oreillette et du ventricule droit et de cœur gauche constitué de l’oreillette et du ventricule gauche. Ce sont donc, l’oreillette et le ventricule qui communiquent deux à deux.

Si le cœur droit s’occupe de la petite circulation, récupère le sang des veines et l’envoie dans les poumons, le cœur gauche reçoit, quant à lui, le sang oxygéné des poumons et le renvoie dans la grande circulation grâce au ventricule gauche le plus puissant.

Ayant la forme d’une pyramide triangulaire, le cœur est un organe de couleur rougeâtre et se caractérise par des sillons graisseux en surface tout en présentant une orientation oblique : en avant, en bas et à gauche.

D’autres données sont méconnues du grand public, mais fort intéressantes à savoir.

Comme sus-indiqué et ayant la fonction de pomper le sang afin qu’il puisse circuler dans le corps, le cœur est, en réalité, un muscle creux pesant approximativement 206 g, de la taille d’un poing fermé, et chaque jour, il est traversé par près de 9000 litres de sang.

 

Comment fonctionne le cœur ?

Au moment où le côté gauche du cœur propulse un sang oxygéné en provenance des veines pulmonaires, celui droit propulse un sang débarrassé de son oxygène en provenance du corps et qu’il envoie vers les artères pulmonaires.

Quant aux oreillettes et aux ventricules, ils se contractent pratiquement en même temps. Cette phase de contraction des ventricules est dénommée «  systole ». Et la phase ou la période durant laquelle les ventricules se relâchent, elle est appelée : « diastole »

On peut dire que le rythme cardiaque est normal lorsqu’il est d’environ 70 battements par minute, mais ce rythme varie et peut augmenter dans le cadre de la pratique d’un sport.

Bon à savoir, également, que les valvules du cœur se ferment automatiquement après le passage du sang afin d’éviter qu’il ne reflue et ne contrarie la circulation.

En ce même moment, les artères coronaires jouent le rôle « d’irrigateur » du cœur lui-même avec du sang chargé en oxygène. D’ailleurs, elles se ramifient pour former un réseau qui recouvre la surface du cœur.

 

M.B.H