La plèvre

plevres-hile-sante-tunisieLa plèvre correspond à une fine membrane, appelée séreuse, qui tapisse la cavité thoracique et l’extérieur des poumons, empêchant ainsi le frottement. La plèvre comprend deux couches qui se rejoignent au niveau du hile, le feuillet viscéral qui adhère aux poumons et le feuillet pariétal qui est en contact de la paroi de la cavité thoracique. Entre ces deux feuillets, il existe un espace vide, la cavité pleural, permettant la mobilité de l’un sur l’autre.

Les maladies de la plèvre

La présence de liquides ou d’air en quantité notable dans la cavité pleurale est le signe d’une maladie de la plèvre.

 

 

Lorsque l’espace pleural est le siège d’une quantité anormalement abondante de liquide, on parle alors d’épanchement pleural. Ce dernier peut avoir des causes diverses, telles qu’une origine cardiaque dans le cas d’une insuffisance cardiaque, une cirrhose, un épanchement réactionnel par irritation par atteinte d’organes adjacents (poumons, foie, pancréas, etc.), une infection de la plèvre : pleurésie tuberculeuse, pleurésie purulente, pleurésie amibienne, ou encore une inflammation, dans les maladies auto-immunes comme le lupus. On parle de pneumothorax lorsqu’une présence d’air est détectée dans la cavité pleurale. Les causes peuvent être traumatiques en cas de plaie de la paroi thoracique ou de fracture costale et iatrogènes  dans le cas d’un accident dû à un geste médical, le plus souvent une ponction pleurale. On parle aussi de pneumothorax spontané car il survient sans raison apparente, le plus souvent par rupture d’une bulle d’emphysème.

Lorsqu’on fait référence à la présence de sang dans la cavité pleurale, on parle d’hémothorax.

Une pathologie bien connue, car largement médiatisé, est le mésothéliome, qui un cancer de la plèvre consécutif à l’inhalation sur une longue période d’amiante. On retrouve aussi des atteintes cancéreuses de la plèvre qui peuvent être provoquées par des cancers d’autres organes, en particulier le poumon, et qui se présentent avec des métastases pleurales.

K.L