La musique et son pouvoir sur le cerveau de nos enfants

Une équipe de pédopsychiatres du « Vermont College of Medicine » a démontré que l’éducation musicale pourrait aider les enfants à se concentrer, à contrôler leurs émotions et à diminuer leur anxiété.

Les résultats de leurs travaux de recherche sont publiés dans le Journal de   « l’American Academy of Child & Adolescent Psychiatry ».

Sachant qu’avec l’âge, le cortex de l’enfant – la couche externe du cerveau – change en épaisseur,  l’ équipe de chercheurs à découvert d’après les analyses antérieures, des données d’IRM, que l’épaississement ou l’amincissement cortical de certaines  zones spécifiques du cerveau se traduit par l’apparition de l’anxiété et de la dépression ainsi que par des problèmes d’attention ,d’agressivité et de contrôle de comportement, même chez les enfants en bonne santé.

L’objectif de leur nouvelle étude, était de savoir si une activité positive, comme l’éducation musicale, pourrait affecter  ces indicateurs du cortex.

Se basant sur des données de l’Institut national de la santé de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et de l’étude du développement du cerveau normal, l’équipe a étudié  les  scanners des cerveaux de 232 enfants âgés de 6 à 18.

Ils ont trouvé les preuves qu’ils prédisposaient, à savoir  que jouer un instrument de musique modifie les zones motrices du cerveau, car cette activité nécessite le contrôle et la coordination des mouvements.

La pratique de la musique affecte l’épaisseur de la partie du cortex qui se rapporte aux fonctions exécutives du cerveau, y compris celle de la mémoire de travail, du contrôle attentionnel, ainsi que de l’organisation et de la planification.

Une corrélation bien nette a été également constatée entre le  « background »  musical des enfants et l’épaisseur corticale des zones du cerveau qui jouent un rôle essentiel dans le contrôle inhibiteur, ainsi que dans les aspects du processus émotionnel.

B.H.S