L’apoptose

cellule-apoptose-mort-cellulaire-santeL’apoptose ou mort cellulaire programmée ou encore suicide cellulaire est un processus génétiquement programmée par lequel des cellules déclenchent leur autodestruction en réponse à un signal. Ce phénomène est normal et même nécessaire dans le développement d’un organisme multicellulaire, car il permet d’éviter la prolifération cellulaire et donc de maintenir un certain équilibre, l’homéostasie cellulaire.

Des exemples concrets permettent de mieux comprendre ce mécanisme.

En effet, l’apoptose joue un rôle dans la morphogenèse (formation du corps), en faisant disparaitre les cellules entre les doigts au cours du développement embryonnaire, pour permettre de les dissocier. Le même phénomène fait disparaître l’appendice caudal chez le fœtus humain. Une vague apoptotique remodèle aussi le cerveau lors de l’embryogenèse. L’apoptose est également impliquée dans l’élimination de cellules immunitaires incompétentes ou devenues inutiles, comme par exemple les lymphocytes auto-réactifs qui sont la cause de maladies auto-immunes. L’apoptose sert aussi à éliminer les cellules qui présentent des dommages irréparables de l’ADN (exemple des télomères abimés), ce qui évite l’apparition de cancers.

Comment cela se passe-t-il ?

Les premières manifestations morphologiques de la cellule se caractérisent par une compaction et une marginalisation de la chromatine nucléaire, une convolution des membranes, nucléaires et cytoplasmique, et une condensation du cytoplasme. Une fragmentation du noyau est ensuite observée, chaque fragment est entouré d’une double enveloppe. Les membranes, cellulaires et des organites, sont préservées. Pour finir, ces corps apoptotiques (éléments cytoplasmiques et nucléaires) vont être phagocytés, sans aucune réaction inflammatoire.

L’apoptose est à différencier de la nécrose, qui est une mort cellulaire pathologique, caractérisée par un gonflement du noyau et de la cellule, la destruction des organites, la rupture des membranes cellulaires et la libération du contenu cellulaire qui contrairement à l’apoptose va engendrer une réponse inflammatoire.

cellule-apoptose-mort-cellulaire-sante-caricature

Maladies associées :

Vu son importance, toute dérégulation de l’apoptose peut être délétère pour l’organisme. Son inhibiton est impliquée dans les cancers et les maladies auto-immunes; son excès dans certaines dégénérescences du système nerveux, comme la maladie Alzheimer, et dans certaines maladies virales, comme le SIDA. 

K.L