A chaque tranche d’âge sa dose de sommeil

Au même titre que la nutrition, le sommeil est un besoin physiologique fondamental.

Le respect des besoins de sommeil de tout individu est de la plus haute importance, notamment, chez l’enfant dont la bonne évolution dépend étroitement de la qualité de son sommeil qui lui permet un développement harmonieux du système nerveux et, par conséquent, dans la fonction de mémorisation. Il permet la sécrétion de l’hormone de croissance mais aussi la réparation des tissus.

Au final, le sommeil est un moteur du développement corporel, moteur, intellectuel et affectif de l’enfant.

Mais comme nous l’avons mentionné, dès le départ, chaque tranche d’âge exige une « dose » quotidienne de sommeil.

 

Nouveau-nés

La durée totale du sommeil chez le nouveau-né sur 24 heures est d’environ 16 heures. Les cycles de sommeil sont également très nombreux et répartis sur toute la journée.

C’est aux alentours de trois mois que la structure du sommeil proprement dite, évolue de 2 à 4 stades.

 

Enfants

Si le sommeil des enfants comprend deux phases comme pour celui des adultes, le sommeil paradoxal et le sommeil lent, il convient néanmoins de s’adapter à ses nombreuses particularités :

  • L’enfant a besoin d’une plus grande quantité de sommeil que l’adulte, en l’occurrence  10 à 11 heures pour les 6 à 12 ans.

 

  • La qualité se distingue de celle des parents : l’enfant, surtout en bas âge, a souvent plus de difficultés à gérer ses phases d’éveil nocturne, qui marquent le changement de cycles. Si l’adulte se rendort sans difficultés (et généralement sans s’en apercevoir), l’enfant a souvent du mal à se rendormir sans aide parentale.

 

Adolescents

La caractéristique principale du sommeil chez l’adolescent est une diminution du sommeil lent profond. A la fois sur le plan quantitatif et qualitatif.

Cela s’explique notamment par une tendance physiologique  accentuée par des facteurs sociaux, eux aussi, liés à cet âge. On citera la pression scolaire, l’opposition aux parents ou la consommation télévisuelle et informatique.

 

Adultes

Le sommeil chez l’adulte s’organise en  fonction des différents stades du sommeil, identiques pour tous mais organisés de manière différente d’un sujet à l’autre.

Cette organisation dépend principalement des habitudes et besoins physiologiques des individus, les sujets n’étant pas égaux devant le sommeil.

Les habitudes se répartissent généralement entre deux catégories « lève-tôt »  et « couche-tard ».

Entre 6 heures pour les « courts dormeurs », qui récupèrent plus vite, et 10 heures pour les « longs dormeurs ».

 

Personnes âgées

Avec l’âge, le rythme veille-sommeil se modifie au gré des bouleversements physiologiques. Ce qui rend difficile la distinction entre sommeil normal et sommeil pathologique.

Ainsi, chez la personne âgée, la répartition du sommeil sur 24 heures est bouleversée avec des phases de sommeil moins longues la nuit, compensées par du sommeil diurne (beaucoup de personnes âgées ressentent le besoin de faire des siestes).

D’une manière générale, c’est toute l’architecture du sommeil qui se modifie au fur et à mesure que l’on avance dans l’âge, avec une disparition du sommeil profond et une diminution du sommeil paradoxal qui donnent au sujet cette impression de ne pas ou mal dormir.

 

M.B.H