Brick dannouni (menu gourmand)

 

Ingrédients (4 personnes): Pour la pâte: 250g de farine, 80g de beurre fondu, du sel, un peu d’eau. Pour la farce: une boite de thon, du persil coupé finement, olive, 1 pomme de terre cuite dans l’eau, un œuf dur, sel et poivre, fromage gruyère et parmesan râpé, un œuf, de l’huile pour friture.

 

Préparation de la pâte : mélanger la farine avec le beurre fondu et le sel et ajouter un peu d’eau de quoi ramasser la pâte, la pétrir un moment puis laisser reposer.

 

Entre temps, on prépare la farce : on mélange le thon, le persil, la pomme de terre, olive, l’œuf  dur et le fromage râpé. Saler et poivrer. Mélanger le tout avec un jaune d’œuf.

Passer la pâte au rouleau pâtissier pour réduire l’épaisseur sur un plan de travail fariné. Une fois ayant une épaisseur d’environ ½ cm, on coupe la pâte en rondelles à l’aide d’un verre d’environ 6 cm  de diamètre. Mettre une cuillère à café de farce sur un côté et envelopper avec l’autre comme pour faire un demi cercle. Avec le blanc d’œuf, on colle les bouts pour fermer le demi-cercle. Appuyer sur les côtés à l’aide d’une fourchette. Faire frire le tout dans un bain de l’huile chaux des deux côtés jusqu’à leur donner une belle couleur dorée puis égoutter sur du papier absorbant.

 

Le conseil du nutritionniste pour convertir cette recette en version allégée :

Remplacer le beurre par de l’huile de maïs, utiliser le blanc d’œuf au lieu du jaune et un fromage maigre. Au lieu de frire les bricks à l’huile, les faire cuire au four.

 

Le sucre : la poudre….légale

Le sucre est une substance extraite essentiellement de la canne à sucre ou de la betterave sucrière. Divers autres végétaux peuvent, cependant, être source se sucre tels que le cocotier, le palmier dattier ou encore certaines plantes à fleurs. Le sucre est composé majoritairement de saccharose.

Les végétaux, une fois récoltés, seront broyés et pressés. Le jus obtenu sera mélangé à du lait de chaux, le tout enrichi en dioxyde de carbone afin d’extraire les impuretés. Après filtration, le liquide sera placé dans une cuve sous vide à température élevée (80°). L’eau s’évapore et du sucre roux cristallisé est obtenu. Ce sucre roux serait donc la base du sucre blanc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *