Les cancers des enfants, en hausse alarmante

Selon une étude publiée dans « The Lancet Oncology » et sur une vingtaine d’années, soit des années 1980 aux années 2000, l’incidence des cancers chez les enfants de moins de 14 ans aurait augmenté de 13% partout dans le monde.

C’est la leucémie (cancer du sang) qui détient toujours la première place avec une incidence de 30% suivie par les tumeurs du système nerveux central puis les lymphomes avec une incidence de 5,3% pour les enfants de moins de 4 ans, alors que pour la tranche d’âge 15-19 ans, c’est les lymphomes qui viennent en premier (22,5%) et les mélanomes (cancers de la peau) en second (21,3%).

Les tumeurs du système nerveux central dont notamment le neuroblastome ainsi que les tumeurs rénales seraient plus fréquentes en bas âge tandis que l’incidence des tumeurs osseuses serait globalement semblable entre enfants et adolescents.

Certes, l’amélioration de la qualité des soins prodigués ainsi que l’évolution des moyens de détection sont en cause mais ça n’élimine aucunement l’importante implication des facteurs environnementaux dans la hausse de l’incidence de ces cancers pédiatriques.

Selon une étude publiée dans « International Journal of Hygiene and Environmental Health », les pesticides, aussi bien en exposition directe qu’en exposition indirecte de celle des parents avant la conception de l’enfant, sont de plus en plus pointés du doigt. Tenez-vous bien, les pesticides dont il est question dans cette étude sont les insecticides utilisés contre les moustiques

D’autre part, des scientifiques rapportent également l’effet probablement néfaste des champs magnétiques de basse fréquence, un lien de causalité qui cherche encore à être prouvé !

E.K.L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *