La bonne conduite, jusqu’à quel âge ?

Dépassé les 65 ans et même si cet âge n’est plus considéré de nos jours comme avancé ; au volant, les normes n’ont pas vraiment changé car la conduite automobile nécessite des capacités cognitives aussi intactes et performantes qu’à 30 ans.

Avec l’âge, l’aptitude à conduire diminue avec la baisse des capacités physiologiques du corps humain à savoir principalement la vue et l’audition. Mais il y a aussi d’autres problèmes de santé qui peuvent entraver cette capacité de conduire correctement comme la diminution de la vigilance, l’altération de l’attention et de la concentration, la détérioration de la coordination et de l’amplitude des mouvements et le ralentissement réactionnel aux imprévus.

Généralement, le senior ne se rend pas compte de cette baisse de régime qui s’installe progressivement et c’est à son entourage, qui lui est plus attentif et plus sensible aux changements de son comportement au volant, de le lui faire savoir, et pourquoi pas l’encourager à prendre l’avis de son médecin. D’ailleurs, il est hautement conseillé que la personne se fait faire régulièrement un bilan de santé pour repérer précocement le moindre trouble.

Pour bien conduire tout en étant âgé, il faut avoir gardé la main sur le volant ce qui signifie que le senior doit être un habitué de la conduite. Si nécessaire, pourquoi ne pas mettre à niveau ses connaissances et ses réflexes par des séances avec un moniteur si besoin. De même, l’entretien de ses capacités physiques par le sport et de ses capacités intellectuelles par la lecture, l’écriture et même les jeux de société peut être bénéfique.

Par ailleurs, il faut éviter de conduire tout en étant stressé, après avoir mangé ou avoir  pris des médicaments qui peuvent altérer la vigilance. Si le trajet est long, il est conseillé de préparer son itinéraire à l’avance, faire des pauses pendant le trajet et pourquoi pas s’équiper de moyens technologiques comme le GPS et l’aide au stationnement.

Le conducteur doit être confortablement assis dans son habitacle avec les recommandations consensuelles à savoir : les mains placées à 10h10 sur le volant, les bras légèrement fléchis, les jambes tendues, le dos bien droit et la tête placée à moins de 6 cm de l’appui-tête.

En Tunisie, comme dans beaucoup de pays, un certificat médical d’aptitude à la conduite doit être délivré au renouvellement du permis de conduire. Ce dernier doit être renouvelé tous les 10 ans jusqu’à 60 ans et tous les 5 ans par la suite.

E.K.L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *