Parcours du pharmacien en Tunisie

Quand on dit le médicament, derrière il y a quasi exclusivement le pharmacien qui est l’Homme du médicament. La mission principale de la profession pharmaceutique tourne autour du médicament dans ses approches multiples et complexes (officine, pharmacie hospitalière, industrie pharmaceutique etc) … Le pharmacien intervient pratiquement dans toute la chaine de la vie du médicament de sa conception à sa dispensation; toutefois la prescription relève des prérogatives du médecin. Pour mener à bien les différentes tâches qui lui incombent dans le domaine du médicament, le pharmacien doit suivre la formation de base assurée par les facultés de pharmacie aboutissant au diplôme de Docteur en pharmacie, éventuellement suivie, pour certains pharmaciens, d’une formation spécialisée dans le cadre du résidanat en pharmacie hospitalière et industrielle et dans le cadre de formation doctorale. Cette formation de base doit être actualisée et mise à jour par une formation post universitaire continue.  

En matière de formation du futur Homme du médicament, la faculté de pharmacie de Monastir a mis en place un programme cohérent et ordonné. Ainsi, au 1er cycle, les étudiants sont initiés aux matières de base dont les mathématiques, l’anatomie, la physiologie, la biophysique, mais j’insisterai particulièrement sur la chimie dont tous les fondements et les règles doivent être parfaitement acquis.

Les enseignements du 2ème cycle s’orientent vers la conception, la fabrication et le contrôle du médicament, de ce fait, on se concentre sur les sciences du médicament telles que la pharmacie galénique, la chimie thérapeutique et la pharmacologie moléculaire. La grande nouveauté de cette année c’est le démarrage de l’enseignement selon des certificats cordonnés pour éviter la récurrence entre les disciplines. Chaque certificat englobe la sémiopathologie, la chimie thérapeutique, la pharmacologie et l’aspect biologique d’une classe médicamenteuse et est sanctionné par un examen unique à la fin.

Les étudiants en 5ème année ont aussi bénéficié de la mise en place d’enseignements professionnalisants comme la pharmacie clinique dont l’objectif est de former le pharmacien pour qu’il fasse partie intégrante et active au sein de l’équipe clinique. En 4ème et en 5ème année également, des enseignements relatifs à la pratique en pharmacie industrielle sont prodigués pour un groupe limité d’étudiants, un stage de trois mois dans l’industrie en 6ème année suivra.

La formation par simulation de situations réelles est une méthode pédagogique innovante qui commence à donner ses fruits, l’exemple type étant la pharmacie expérimentale pédagogique dans le cadre du projet PAQ. En outre, on est en train de développer un 2ème projet PAQ orienté vers l’industrie avec des travaux pratiques de la matière 1ère  au médicament.

Pour ce qui est du 3ème cycle, si le résidanat en biologie clinique est bien codifié et structuré, c’est autour du  résidanat en pharmacie hospitalière et industrielle qui doit être bien architecturé et hiérarchisé, le tout dans un seul et unique objectif, que le pharmacien soit un maillon opérationnel, actif  et efficace dans la mise au point, la fabrication, la conception, le développement, la détention, l’importation, la distribution, la dispensation du médicament et le conseil en officine.

Pr Souad Sfar

Entretien conduit par : E.K.L

Pr Souad Sfar Doyenne de la faculté de pharmacie de Monastir

Pr Souad Sfar

Doyenne de la faculté de pharmacie de Monastir