Les produits de contraste, pour une meilleure visibilité

coronarographie-produit-contraste-sante-tunisieTrès utilisés en imagerie médicale, les produits de contraste (PC) sont des médicaments injectés dans le corps afin de permettre une meilleure visualisation  de certains organes et d’éventuelles anomalies.

 

Les produits de contraste rendent les vaisseaux plus apparent, ce qui permet notamment d’évaluer leurs perméabilité, de délimiter les abcès et de détecter des tumeurs.

 

On utilise des produits iodés en scanner et en imagerie par rayons X, et des produits à base de gadolinium en IRM.

 

On trouve aussi les produits de contraste barytés (à base de Baryum) qui sont les plus anciens datant de 1910, et qui sont exclusivement destinés aux opacifications digestives (Les seules contre-indications à l’utilisation des ces produits sont la suspicion de perforation digestive et l’occlusion fébrile)

 

Les PC peuvent être administrés par voie anale, vaginale, urinaire ou parentérale notamment par injection intraveineuse ou intra-articulaire ; (pour les produits de contraste iodés la principalevoie d’administration est la voie intra vasculaire).

 

La demi-vie d’élimination plasmatique des PC, varie selon les produits, entre environ 60 et 120 minutes.

 

L’élimination des PC est exclusivement rénale, par filtration glomérulaire. Elle est fonction de la concentration plasmatique et de la clairance rénale. Elle est de 80 % en 2 heures, et presque totale.

 

Notons que les PC iodés, puisent leurs pouvoir contrastant grâce a l’atome d’iode, ce dernier possède un numéro atomique élevé (z=53) ce qui lui permet d’absorber fortement les rayons x et ce après collision  de ces derniers avec les électrons de l’atome d’iode  rendant les organes (zones anatomiques) en question « blanches ».

 

Lors de l’utilisation des PC,  Il faut savoir comment préparer les patients pour réduire le risque de complications, en prenant en considération les risques principaux à savoir l’utilisation d’un PC ionique, un antécédent de réaction aux PC ,un terrain allergique et la nécessité d’un bon fonctionnement des reins.

 

Les PC peuvent être très toxique pour les reins et produire également des néphropathies chez certains patients dont la fonction rénale est déjà réduite.

 

Les effets secondaires peuvent se manifester par des réactions cutanées locales (urticaire, érythème, prurit), digestives (nausées, vomissements), mais aussi d’autres  manifestations plus sévères, en général respiratoires et/ou hémodynamiques: dyspnée, bronchospasme, hypotension, perte de connaissance.

 

Ainsi, avant tout examen quelques mesures de précaution doivent être prise en considération, notons :

 

-Expliquer au patient, le déroulement de l’examen : possibilité de sensation de chaleur lors du passage du produit de contraste iodé.

 

-Etre à jeun depuis 4 à 6 heures afin d’éviter les vomissements pouvant être provoqué par le produit de contraste.

 

– si le patient est sous traitement avec un antidiabétique oral (biguanides) il faudra arrêter 48 heures avant car il existe un risque d’interactions avec le produit de contraste.

 

B.H.S