Les poisons du fuseau

medicament-anti-cancéreux-sante-tunisieLes poisons du fuseau représentent un groupe de médicaments anticancéreux d’origine naturels qui agissent en bloquant la prolifération des cellules tumorales et ce par action sur la mitose (division cellulaire).

En effet le mécanisme d’action de ce groupe de médicament est directement lié à leur action sur leur cible spécifique qu’est le fuseau achromatique.

Le fuseau achromatique représente un ensemble demicrotubules et de protéines associées qui se mettent en place entre les deux pôles astraux d’unecellule sur lesquelles se trouvent les chromosomes qui migrent à chacun des deux pôles.

Les poisons du fuseau sont représentés par trois classes :

1. Les vinca-alcaloïdes (ou alcaloïdes de la pervenche) :

(vinblastine, vincristine, vindésine, vinorelbine)

Sont des alcaloïdes qui ont fait leurs apparition dans les années 1950, ils doivent leur origine a une plante, la pervenche de Madagascar (Catharanthus roseus).

Les vinca-alcaloïdes Inhibent la polymérisation de la tubuline en microtubules au cours de la métaphase.

Notons que les microtubules, constituants essentiels du fuseau achromatique, guident la séparation du matériel génétique de la cellule mère vers les deux cellules filles au cours de la mitose.

Les vinca –alcaloïdes sont prescrits dans la maladie de Hodgkin, lymphomes non hodgkiniens, leucémies lymphoblastiques aigues, le cancer du rein et de la vessie, cancer du poumon, cancer du sein et les tumeurs embryonnaires des enfants.

Leur principal effet indésirable et la toxicité neurologique liée à leurs actions anti-tubuline, cette dernière est essentielle dans l’acheminement des neurotransmetteurs du système nerveux.

2. les taxanes : (paclitaxel et docétaxel)

Les taxanes sont une classe de médicaments dérivés de l’écorce de l’if, un conifère du nord ouest des états unies très utilisé pour la qualité de son bois ; et c’est en 1971, que les chercheurs ont découvert dans l’if de l’Ouest un composé chimique appelé paclitaxel.

Les taxanes  inhibent la dépolymérisation des microtubules en tubuline et donc le désassemblage du fuseau au cours de l’anaphase.

Ils sont indiqués dans les cancers du sein et de la prostate, le cancer du poumon, le sarcome de Kaposi et le cancer des voies aéro-digestives supérieurs.

Au cours du traitement par les taxanes, on observe des neuropathies, une alopécie (chute de cheveux), et des réactions d’hypersensibilité.

3. Les epothilones :(ixabepilone)

Leurs mécanisme d’action est analogue a celui des taxanes, peuvent provoquer des atteintes neurologiques (polynévrites).

B.H.S