Les antibiotiques, le mal nécessaire

antibiotique-cancer-sante-tunisieSelon une étude récente, présentée à la réunion annuelle 2014 de l’American Society of Clinical Oncology, il a été démontré que certains antibiotiques sont liés à un risque accru de cancer colorectal, le deuxième type de cancer le plus commun chez les hommes et les femmes.

L’étude était basée sur l’examen de données afférentes à près de 100.000 personnes au Royaume-Uni et avait  pour but  de déterminer si les antibiotiques perturbent la santé intestinale engendrant  un risque plus élevé de développer un cancer colorectal.

 

 

 

Les chercheurs ont constaté que les personnes qui avaient pris des antibiotiques, dérivés de pénicilline jusqu’à l’âge de dix ans étaient de 11 pour cent plus susceptibles de développer le cancer en question.

En effet, en plus des problèmes dus à l’effet de leur surexploitation qui peut conduire à la prolifération de bactéries résistantes aux médicaments, les antibiotiques ont pour rôle de détruire les bactéries nocives mais affectent en même temps les bactéries utiles.

Or ces dernières, préservent la bonne santé des intestins et ce de différentes façons, y compris dans la production de vitamines, dans la stimulation du système immunitaire, dans la réduction des inflammations et dans la lutte contre les maladies en général.

Beaucoup de recherches ont démontré que les éliminer avec des antibiotiques contribue à la flambée des taux de problèmes de santé chroniques, y compris l’obésité, l’asthme et le cancer.

On a généralement tendance à penser que la santé des intestins est focalisée seulement autour de l’estomac. Mais en réalité il s’agit de tout un système délicat qui  va de la bouche à l’anus.

Certes, les antibiotiques peuvent sauver des vies, mais cette étude et bien d’autres soulignent l’importance de n’y recourir qu’en dernier espoir et lorsqu’il devient absolument nécessaire de le faire.                                             

B.H.S