Le Tolvaptan : le traitement prometteur pour la PKRD

polykystose-renale-dominante-sante-tunisieLa polykystose rénale dominante (PKRD) est une maladie caractérisée par le développement de kystes rénaux avec une détérioration progressive de la fonction rénale et l’apparition d’une hypertension artérielle. A ce jour, l’on ne dispose d’aucun traitement médical curatif pour cette maladie.

 

Mais selon une étude publiée dans la revue « New England Journal of Medicine », ce traitement vient, probablement, d’être découvert, il s’agit du Tolvaptan.

Dans le cadre de l’essai de cette nouvelle molécule, 1445 patients ayant une moyenne d’âge de 34 ans (18-50 ans) ont été recrutés. Ces sujets ont été divisés en deux groupes : un groupe sous Tolvaptan et un deuxième groupe sous placebo.

Après 3 ans de traitement, il a été constaté une augmentation du volume rénal, une dégradation plus ralentie de la fonction rénale et une diminution de la fréquence des douleurs dans le groupe Tolvaptan par rapport au groupe sous placebo. Par ailleurs, aucun effet du médicament sur la pression artérielle ni sur la protéinurie (présence de protéines dans les urines) n’a été noté.

Les principaux effets secondaires rapportés étaient la pollakiurie (miction fréquente) dans 25% des cas, la polyurie (urines abondantes) chez 29% des patients et la nycturie (miction plus fréquente la nuit) dans 38% des cas. Egalement, l’élévation du taux des enzymes hépatiques a imposé l’arrêt de ce médicament chez 23% des sujets.

 

Bien que ses effets indésirables en limitent la tolérance, le Tolvaptan est, tout de même, le premier traitement médical qui a donné des résultats prometteurs dans la PKRD.

 

E.K.L